Togo: Un mort et une dizaine de blessés dans les marches des 20 et 21 septembre

LOME (© Afriquinfos 2017– Les partisans de la coalition des partis politique de l’opposition et ceux de l’Union pour la république (UNIR) parti du président Faure  Gnassingbé ont marché hier mercredi et ce jeudi 21 septembre dans les rues de Lomé et de l’intérieur du pays. Comme le redoutaient plusieurs acteurs des organisations de la société civile et des hommes religieux, les manifestations ont un peu débordé dans le Nord du pays. Bilan : 1 mort et 10 blessés selon le communiqué du gouvernement.

Les manifestations de ce jeudi  ont commencé vers 11 heures et se poursuivent actuellement à Lomé et à l’intérieur du pays. Pour le moment, aucun incident n’a été signalé ni du côté des partisans du président Faure, ni du côté de la coalition des partis de l’opposition.

Si les manifestations de ce jour semblent bien se passer, il faut souligner que celles d’hier ont connu des échauffourées au nord du pays, notamment à Mango et à Bafilo. A Mango, on signale plusieurs maisons, véhicules et motos brûlés. Un jeune enfant de 08 ans a perdu la vie dans les affrontements entre forces de sécurités et manifestants. Des coups de feu ont également été entendus dans la ville.

Rappelons que les manifestations d’hier et aujourd’hui font suite  aux échecs des discussions à l’Assemblée Nationale entre les députés du pouvoir et de l’opposition sur le projet de révision constitutionnelle introduit par le gouvernement.

L’opposition ayant claqué la porte, suite au rejet de ses amendements, marche pour réclamer le retour pur et simple de la constitution de 1992. Le pouvoir pour sa part marche pour soutenir la politique du président Faure.

T.W.

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés