Recommandations des parlementaires de la CEDEAO pour humaniser la migration de la jeunesse africaine

Niamey (© 2019 Afriquinfos)- Plusieurs recommandations pour apporter des réponses appropriées aux problématiques de la migration ont été formulées à l’issue du forum de sensibilisation des parlementaires de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest CEDEAO sur la migration en Afrique de l’Ouest qui s’est tenu du  29 au 31 août 2019 à Niamey la capitale du Niger.

 « Quand le migrant arrive à sa destination, s’y installe régulièrement et y trouve une activité rémunératrice ; tantôt dramatique, lorsque le migrant en situation de péril venait à échouer sa traversée… si la migration dite irrégulière suscite de fortes indignations en raison des conditions dramatiques dans lesquelles, elle se passe, admettons tous que le libre déplacement des personnes à la recherche du bien-être reste une aspiration tout aussi légitime », a déclaré le président du parlement de la CEDEAO,. Moustapha Cissé Lo qui présidait la fin des travaux.

« C’est de plus en plus insupportable de voir nos jeunes filles et garçons subir quotidiennement des traitements inhumains et humiliants. Il y’a donc un impératif à trouver les solutions idoines à ce fléau qui a tendance à gangrener les économies de nos Etats », a martelé le président Moustapha Cissé Lo en présence du 2ème vice-président de l’Assemblée nationale du Niger, M. Ali Elhadj Mahamane Liman, des ambassadeurs et représentants des organisations internationales et de plusieurs invités.

Dans leurs recommandations, les parlementaires ont souligné que les Etats ont la responsabilité de s’attaquer concrètement à la formation et à la création d’emplois pour les jeunes afin de réduire la tentation à l’exode et l’incitation à affronter les périls de toute sorte.

Pour cela, « La CEDEAO doit impérativement accélérer la concrétisation de grands projets communautaires surtout en matière d’infrastructures et d’industrialisation, et s’attaquer plus résolument à lever les barrières artificielles à la libre circulation des biens et services au sein de notre espace. Ces progrès permettront de renforcer les efforts des Etats membres afin d’obtenir beaucoup plus d’impact en matière d’emploi », a déclaré M. Lo.

« Nous savons tous que le fait d’alléger les conditions d’obtention du visa permettrait d’encourager la migration régulière, facteur d’échanges culturels et de développement, aussi bien des pays d’accueil que des pays d’origine. Il est également capital pour nous parlementaires de rappeler ces Etats à veiller au respect scrupuleux des droits humains des migrants, dans toute leur dimension, y compris des migrants en situation irrégulière», a-t-il expliqué.

Moustapha Cissé Lo a espéré que les résultats de leur forum répondront à ses attentes. Tout en révélant la disponibilité du parlement de la CEDEAO à apporter sa contribution pour relever les défis auxquels, fait face leur communauté.

Il faut rappeler qu’en marge de ce forum, les femmes parlementaires de la CEDEAO ont procédé le vendredi 30 août 2019 à la garnison militaire de Niamey à la remise de trois tonnes de riz, 40 cartons de savons, 20 sacs de 50kg de farine semoule, une tonne de sucre.

De riches présentations par des personnes ressources et des représentants des services nigériens en charge de la migration, en particulier, ceux d’Agadez, plaque tournante de la migration ont meublé cette réunion, ainsi qu’une visite touristique.

Innocente Nice

Ces articles devraient vous intéresser :

Crise de la CEDEAO : après George Weah, Kako Nubukpo propose des solutions médianes
La CEDEAO appelle à une approche multipartite pour le développement et la gouvernance d’Internet dan...
Environnement des affaires dans la zone CEDEAO : un fiche d’évaluation désormais en vigueur
Guinée/La communauté internationale décidée à mettre la pression sur Condé, la CEDEAO pas prête (Opp...
Ticad 7 : Le président Mahamadou plaide pour une coopération renforcée entre le Japon et les pays de...
Election présidentielle au Togo : La CEDEAO déploie soixante observateurs
Washington et la CEDEAO solidaires du Faso après les tueries de Koutougou
Crise en Guinée Bissau : la CEDEAO convoque un sommet extraordinaire sur le 8 novembre
Restitution des biens culturels africains à leurs pays d’origine: La CEDEAO dotée désormais d'un out...
Les questions sécuritaires au cœur d’une rencontre à Lomé entre des experts de la Cedeao et de la Ce...
Sierra Leone : la cour de Justice de la CEDEAO ordonne la réintégration de milliers de filles encein...
Manifestation du 19 juin : la CEDEAO joue aux facilitateurs, les Maliens dans l'expectative
CEDEAO : début de brouille diplomatique entre Accra et Abuja ?
Guinée: Le différend autour de la nouvelle Constitution se transpose devant la CEDEAO
Les mutations attendues dans la CEDEAO après le 55ème Sommet de ses dirigeants
Feuille de route de la CEDEAO pour contrer le mariage des enfants dans la région
La CEDEAO préconise une réouverture synchronisée des frontières début juillet
Alassane Ouattara réitère le soutien de la Côte d’Ivoire pour l’adhésion du Maroc à la CEDEAO
Après la fermeture unilatérale de ses frontières, Abuja agite la menace d'une dislocation de la CEDE...
La CEDEAO et de la CEEAC vont adopter une déclaration commune sur la sécurité
La transhumance dans l’espace CEDEAO expliquée par Sékou Sangaré Commissaire de l’Agriculture, de l’...
COP 25 : La Cedeao veut « AGIR ENSEMBLE » pour la mise en œuvre de l’accord de paris
Monnaie Unique de la CEDEAO : qu’est-ce qui coince ?
Guinée : la CEDEAO confirme l’annulation d’une mission des Chefs d’Etats et de sa mission d’Observat...

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés