Le président nigérian approuve le Comité mandaté pour un cessez-le-feu avec Bako Haram

Le comité inclura les membres clefs de la secte dans un dialogue fructueux et définira un cadre global et réalisable pour résoudre la crise de l'insécurité dans le nord du pays ouest- africain. Le porte-parole du président nigérian, Reuben Abati, a révélé cette information dans un communiqué obtenu par Xinhua. Le comité développera un cadre pour accorder l'amnistie aux insurgés et pour le désarmement dans les 60 jours, selon le porte- parole.

 Dirigé par le ministre des Affaires spéciales, Kabiru Tanimu Turaki, le comité comprend les imams du nord, des membres du parlement, des hauts-officiers de l'armée, des universitaires, des juristes, des activistes des droits de l'homme et des diplomates. Les membres du comité commenceront leur mission mercredi prochain, immédiatement après une brève inauguration par le président nigérian au palais présidentiel à Abuja. Le comité a également pour mission de développer des mécanismes pour résoudre les causes sous-jacentes des insurrections et de mettre en place un programme de soutien aux victimes, a-t-il ajouté.

Basé dans le nord-est du Nigeria, Boko Haram, déclare la guerre contre l'éducation occidentale et chercher à intégrer la charia dans la constitution nigériane. Le groupe a revendiqué une série d'attaques dans le nord du Nigeria, où plus de 1500 personnes, dont des femmes et des enfants ont été tués depuis 2009.

La semaine dernière, son leader, Abubakar Shekau, a rejeté une proposition d'amnistie du gouvernement nigérian, déclarant que son groupe n'avait rien fait de mal et qu'une amnistie ne pourrait leur être appliquée.

 

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés