Nigeria : Un mort dans un attentat suicide à la bombe près du palais de l’émir de Kano

Le capitaine Ikedichi Iweha, porte-parole du corps expéditionnaire militaire conjoint dans l'Etat de Kano, a confirmé l'attaque à l'agence Xinhua par téléphone et a indiqué que l'un des kamikazes présumés avait conduit un tricycle bardé d'explosifs pour mener à bien sa mission suicide.

L'explosion s'est produite dans un endroit appelé Kofar Fatalwa, près de la mosquée centrale de Kano, non loin du palais de l'émir.

L'émir est le chef religieux et traditionnel le plus vénéré par le peuple dans cet Etat du nord.

L'un des kamikazes présumés a été lynché par une foule en colère qui s'est précipitée sur les lieux, sans se soucier des effets de la forte explosion, a indiqué à l'agence Xinhua un riverain identifié comme Musa Ibrahim.

"L'autre suspect a été remis aux agents de sécurité", a déclaré Ibrahim.

On ne sait pas encore si cette attaque visait bel et bien l'émir, mais l'agence Xinhua a appris que cet attentat s'était produit quelques minutes après la prière islamique du soir à la mosquée centrale, où le chef religieux dirige la prière chaque semaine.

En janvier, l'émir avait échappé de justesse à la mort lorsque des hommes armés ont tendu une embuscade à son convoi sur une route du nord, tuant quelques uns de ses gardes.

Il avait subi des blessures légères dans l'attaque et était récemment rentré au pays après avoir reçu un traitement à l'étranger.

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés