Elections 2023: Des experts de l’OIF certifient la fiabilité du fichier électoral togolais décrié en amont par une kyrielle d’acteurs locaux

Lomé (© 2023 Afriquinfos)- L’Organisation internationale de la francophonie (OIF), a rendu mercredi 15 novembre son audit sur le fichier électoral togolais après le recensement à la CENI (Commission électorale nationale indépendante). Et selon elle, le fichier électoral togolais est « suffisamment fiable » pour les élections régionales et législatives.

« En somme, je peux dire, au nom des experts, que le fichier électoral togolais est suffisamment fiable pour permettre la tenue des prochaines élections régionales et législatives dans des conditions de confiance« , a déclaré Désiré Nyaruhirira, conseiller spécial, politique et diplomatique de la Secrétaire générale de l’OIF, lors d’une conférence de presse conjointe avec la Commission électorale nationale indépendante (CENI), organe chargé de l’organisation des élections au Togo.

Les experts ont délivré des conclusions rassurantes sur la qualité du fichier électoral togolais, ceci en termes de fiabilité de l’opération de recensement des électeurs, de son caractère biométrique et de sa représentativité géographique et sociologique dans les 39 préfectures et cinq régions du pays.

Le fichier ainsi audité par l’OIF, comporte 4,2 millions d’électeurs, dont 53,80% de femmes inscrites contre 46,18 % pour les hommes. À travers ces chiffres, ‘’ le Togo s’illustre comme un exemple d’inclusion et de participation politique des femmes.’’, a assuré Désiré Nyaruhirira.

La CENI avait fait appel, en octobre, à l’expertise de l’OIF pour auditer le fichier électoral issu du dernier recensement électoral effectué des mois auparavant.

M. Nyaruhirra a également précisé que les experts avaient constaté lors de l’analyse du fichier qu’il n’y avait pas de doublons à signaler, prenant soin de souligner que les experts avaient travaillé en toute indépendance et effectué une analyse objective et rigoureuse, notamment du cadre juridique et opérationnel, du cadre technique et informatique.

Le président de la CENI, Yago Dabre, a fait remarquer que l’audit effectué par les experts de l’OIF permettait d’ancrer son organe dans l’aspect démocratique. « De plus, l’audit externe nous permet de rendre le fichier fiable à l’égard de tous les acteurs« , a-t-il ajouté.

Ces élections législatives et régionales doivent conduire au renouvèlement de l’Assemblée nationale, où le mandat des 91 députés s’achève le 31 décembre prochain. Mais aucune date n’a encore été fixée pour ces scrutins, qui devaient être organisées d’ici à la fin de l’année.

L’audit de l’OIF intervient quelques jours après une sortie au cours de laquelle, Jean-Pierre Fabre, le président l’Alliance nationale pour le changement (ANC), mettait  en cause le découpage de la carte électorale et demandait un redécoupage des circonscriptions.

V. A.

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés