Le Ghana, premier pays africain à vendre de la dette pour financer des programmes de développement

Accra (© 2021 Afriquinfos) – Le Ghana envisage de lancer ses premières obligations vertes et sociales ‘’Green Bonds’’ d’ici le mois de novembre sur le marché international. D’un montant maximal de 2 milliards de dollars soit 11061, 67 milliards de FCFA, cette manne lui servira au refinancement d’une partie de sa dette destinée à des programmes de développement.  

En lançant une telle opération, le Ghana fait office de pionnier sur le continent. S’il n’est en effet pas le premier pays du continent à s’essayer aux Green Bonds, le Nigeria ayant déjà en 2017 et 2019 émis des obligations vertes, le pays de Nana Akufo-Addo sera le premier à s’en servir pour refinancer sa dette utilisée pour des projets sociaux et environnementaux, ainsi qu’aux investissements dans les domaines de la santé et de l’éducation.

Le Ghana également premier pays africain à avoir emprunté sur le marché international à coupon zéro, c’est-à-dire, une obligation achetée avec une décote sur laquelle n’est reversée aucun intérêt périodique pendant la durée de vie du titre, veut engranger d’ici la fin de l’année 2021, 5 milliards de dollars sur le marché international.

Notons que le Ghana dont le ratio d’endettement a atteint 76,1% du PIB fin 2020, bénéficie toujours de la confiance des investisseurs, notamment grâce à ses revenus tirés du pétrole, du cacao et de l’or.

S.B.

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés