La génération Sébastien Haller devra attendre 2026 pour jouer un Mondial

Abidjan (© 2021 Afriquinfos)–   Cette fois-ci non plus les Eléphants de Côte d’Ivoire ne seront pas de la Coupe du Monde de football. Après avoirs raté l’édition 2018 en Russie, les poulains de Jean Beaumelle ont laissé filé leur chance de qualification en s’inclinant face aux Lions Indomptables du Cameroun lors de l’ultime journée des éliminatoires.

La Côte d’Ivoire était pourtant devenue l’une des nations africaines qu’on désignait comme habituées de la Coupe du Monde de football après 3 participations consécutives en 2006, 2010 et 2014. Puis, c’est le coup d’arrêt en 2018 et ce sera encore le cas pour l’édition qatarienne en 2022. Serges Aurier et ses coéquipiers pourtant en bonne posture ont manqué le coche face au Cameroun pour la finale dans le groupe D. Il suffisait d’un nul pour aller aux barrages et se donner les chances de se qualifier pour le Mondial, mais les Eléphants ont été défaits sur la plus petite des marques (1-0) face au Cameroun. Les Éléphants, absents en Russie en 2018, vont manquer la Coupe du monde pour la 2e édition consécutive. La génération dorée des Franck Kessié, Sébastien Haller et Cie devront attendre 4 ans encore pour espérer participer à un mondial.

La déception dans le camp des supporters des Eléphants est grande. Ces derniers ont tôt fait de mettre cette déconvenue de leur équipe nationale sur le compte des tensions qui règnent au niveau du football local. La Fédération Ivoirienne de Football (FIF), a été mise sous tutelle depuis décembre 2020 par la Fifa, qui a installé un Comité de normalisation pour tenter de régler une crise concernant sa présidence. L’ancien gloire du football ivoirien, Didier Drogba est notamment candidat à ce poste.

S.B.

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés