La CEDEAO et la BID se rapprochent pour combattre la pauvreté en Afrique de l’ouest

Abuja (© 2016 Afriquinfos) – Un mémorandum d’entente sera prochainement signé entre la CEDEAO (Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest) et la BID (Banque Islamique de développement). Objectif de ce rapprochement, rendre plus concrètes les relations d’amitié et de coopération entre les deux parties.

Ce projet de signature dudit mémorandum a été discuté entre Marcel de Souza, Président de la Commission de la CEDEAO et le Dr Banda Al-Hajjar, président de la Banque Islamique de Développement,  à Washington, aux Etats-Unis. Il ressort de cette discussion qu’une équipe sera mise en place pour les travaux de finalisation et du suivi du mémorandum. La signature dudit mémorandum d’attente se fera dans la période du 1er au 15 novembre 2016 à Djeddah, en Arabie Saoudite.

Lors de la rencontre des deux responsables aux Etats-Unis, ils ont également échangé sur l’aide de la BID à l’organisation de la «Table-ronde pour le financement du Programme Communautaire de Développement (PCD)» qui va se tenir prochainement, la réalisation d’études de faisabilité de projets communautaires, et la mise en place d’un Centre régional de renforcement des capacités des institutions et des Etats membres de la CEDEAO à Lomé, au Togo. La «Table-ronde régionale» est prévue pour se tenir en mars 2017, en Côte d’Ivoire.

Pour Marcel de Souza, l’exécution des projets prioritaires retenus à cette rencontre vise à stimuler le commerce intra-régional qui est aujourd’hui à 12%, accroître l’offre énergétique et lutter contre l’insécurité alimentaire et les pandémies en Afrique de l’Ouest. Le président de la BID, Dr Banda Al-Hajjar, a réitéré son engagement auprès de son homologue de la CEDEAO, à accompagner cette Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest dans la mise en œuvre des projets qui ont pour objectifs entre autres la création d’emplois et la lutte contre la pauvreté.

Le président de la Commission de la CEDEAO a à ce titre remercié le président de la Banque Islamique de Développement pour les multiples appuis apportés par son institution aux Etats membres de la CEDEAO, particulièrement aux 12 Etats qui font partie de la BID. Le président de la Commission de la CEDEAO était accompagné à cette session de discussions de son représentant permanent à New York, Koné Tanou, du Commissaire chargé des Politiques macroéconomiques et de la recherche économique, Mamadou Traoré, et du directeur de la Surveillance multilatérale, Lassané Kaboré.

Rachel KOMI

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés