Sécurité maritime dans le Golfe de Guinée : Validation des instruments juridiques de coopération

 

Selon le communiqué, les ministres ont validé le projet de mémorandum d’Entente entre la CEEAC, la CEDEAO et la CGG sur la sûreté et la sécurité maritime en Afrique centrale et en Afrique de l’Ouest, et demandent aux responsables du secrétariat général de la CEEAC, de la Commission de la CEDEAO et du secrétariat exécutif de la CGG d’adopter les documents.

De même, indique le document, les ministres recommandent aux chefs d’Etat et de gouvernement des Etats de l’Afrique centrale et de l’Afrique de l’Ouest de faire une Déclaration politique par laquelle ils réaffirment leur engagement à lutter contre la criminalité maritime organisée transnationale sous toutes ses formes dans le Golfe de Guinée.

Les ministres ont aussi validé le projet du Code de conduite relatif à la prévention et à la répression de la piraterie, des vols à main armée à l’encontre des navires et des activités maritimes illicites en Afrique Centrale et en Afrique de l’Ouest et recommandent son adoption par le Sommet des chefs d’Etat et de gouvernement de la CEEAC et de la CEDEAO.

Selon la même source, les ministres se sont déclarés préoccupés par les graves menaces posées par la piraterie, les vols à main armée et autres activités maritimes illégales dans leurs domaines maritimes en Afrique centrale et en Afrique de l’Ouest.

« Ils ont réitéré l’engagement des Etats membres à promouvoir la paix, la sécurité et la stabilité dans les deux régions, en particulier dans le domaine maritime, ainsi que leur détermination à adopter les stratégies et les moyens requis pour lutter contre ces activités illégales », précise le communiqué.

     Par ailleurs, souligne le même communiqué, les ministres recommandent aux trois institutions de créer un groupe d’experts pour élaborer un plan d’action de suivi pour la mise en oeuvre des décisions qui seraient prises par les chefs d’Etat et de gouvernement des Etats de l’Afrique centrale et de l’Afrique de l’Ouest lors du prochain Sommet des chefs d’Etat et de gouvernement de la CEEAC et de la CEDEAO sur la sûreté et la sécurité maritime fixées aux 17 et 18 mai 2013 à Yaoundé au Cameroun.

     Selon les experts, avec la montée du narco-terrorisme au Sahel et le phénomène du trafic de la drogue et du crime organisé, la piraterie constitue une grande menace à la stabilité et au développement économique des Etats du Golfe de Guinée qui est devenu l’une des zones maritimes les plus dangereuses de la planète.

     Trente actes de piraterie ont été recensés en 2011 dans le Golfe de Guinée. Ce chiffre est passé à 53 pour l’année 2012 dont 19 actes de piraterie pour le seul dernier trimestre de 2012.

Ces articles devraient vous intéresser :

Golfe de Guinée/Piraterie maritime : Un centre de coordination prévu à Yaoundé
Golfe de Guinée : 25 pays africains et délégations en Sommet dès lundi à Yaoundé
La MISCA change de chef
Afrique : Le secrétaire général du CEEAC dans la ligne de mire de l’Union Européenne
Centrafrique : Démission du chef de l'Etat et du Premier ministre de transition
Le président tchadien réclame plus de sacrifices en faveur de la Centrafrique
Sommet CEEAC sur la Centrafrique : La force régionale sera dotée de 2.000 hommes
La CEDEAO et de la CEEAC vont adopter une déclaration commune sur la sécurité
9 ans après leur divorce, le Rwanda et la CEEAC se remettent en couple
Accord de partenariat économique : Levée de blocages dans les négociations entre la CEEAC et l'UE
Sommet CEEAC : Les effectifs de la FOMAC insuffisants pour assurer la sécurité en RCA (Deby)
Intégration en Afrique centrale/Le Document de stratégie 2019-2025 désormais connu du grand public
La CEEAC dotée d'une nouvelle Commission, sa réforme institutionnelle validée
Centrafrique : Report au 18 avril du Sommet de la CEEAC prévu lundi à N'Djamena
Les jeunes de l'Afrique centrale mobilisés contre le VIH/Sida
La CEEAC condamne une tentative de déstabilisation de la Centrafrique
La CEEAC se bat pour le développement du concept civil de la FOMAC
Centrafrique : Passation de commandement imminent entre les forces de la CEEAC et la MISCA
Le président tchadien appelle la FOMAC à contribuer à la sécurisation de Bangui
Vers la validation des instruments de coopération et de la stratégie intercommunautaire de sécurité ...
Congo : Création en juillet d'un Fonds pour l'économie verte en Afrique centrale
Tchad : Se coaliser pour l’autonomie énergétique en Afrique centrale
Le PM centrafricain ne peut pas être révoqué pendant la transition, selon la CEEAC
Afrique centrale : Un accord sur la recherche scientifique et technologique avec l'AIRD

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés