Accueil Afrique de l'Ouest Ghana Le Ghana révise ses objectifs macroéconomiques pour 2014

Le Ghana révise ses objectifs macroéconomiques pour 2014

Le Ghana révise ses objectifs macroéconomiques pour 2014

Il a indiqué qu'une devise faible, une inflation élevée et une pénurie d'approvisionnement en énergie ainsi qu'une baisse des salaires ont fait dérailler les cibles.

"La croissance générale du PIB réel (incluant le pétrole) est passée de 8,0% à 7,1%; la croissance générale du PIB réel excluant le pétrole a baissé de 7,4% à 6,6%", a déclaré M. Terkper au parlement alors qu'il présentait l'Examen semestriel du budget et d'autres estimations.

En plus du ralentissement de l'activité économique causé par la crise de l'énergie et la dévaluation du taux de change, le taux d'intérêt croissant a également fait augmenter les frais d'intérêt, a indiqué le ministre.

D'ailleurs, l'objectif d'inflation de fin d'année a été révisé à la hausse, passant de 9,5% à 13%.

M. Terkper a également annoncé un léger changement dans l'objectif de déficit budgétaire de 8,5% du PIB à 8,8%, et du total des réserves internationales d'importation de pas moins de trois mois pour les biens et les services.

"En raison des révisions apportées à la structure macroéconomique qui résulte d'un développement à la fois dans l'environnement domestique et économique global et dans la performance fiscale pour les cinq premiers mois de l'année, l'évaluation du revenu et des dépenses en 2014 a changé pour refléter ces développements", a confié le ministre aux législateurs.

Le déficit budgétaire du pays a augmenté à 11,8% en 2012 et est tombé à 10,8% en 2013, avec une inflation atteignant les 15% en juin, alors que la Banque du Ghana a augmenté son taux de référence à 19% mercredi dernier.

 

 

Sans votre aide, au 31 juillet Afriquinfos ne pourra plus vous tenir informé des dernières actualités du continent africain.
Soutenez un des leaders de l’information africaine :
 http://igg.me/at/SaveAfriquinfos
#SaveAfriquinfos