Ghana : la France désire plus se rapprocher de la croissance économique du pays

Accra (© 2016 Afriquinfos) –Lors de sa visite au Ghana, qui s’inscrit dans sa tournée africaine démarré il y a quelques jours, le Premier ministre français Manuel Valls a fait une escale  au lycée français d’Accra, où il a pour étalé  la volonté de son pays qui est de participer à l’animation de la croissance ghanéenne.

Les entreprises françaises ont tout à gagner en accompagnant les initiatives d’avenir dans un pays où près de 40 % de la population a moins 20 ans, selon le chef du gouvernement français.

« Il faut identifier les projets futurs, positionner la France comme l’un des principaux bailleurs de fonds du Ghana. Il y a – pour résumer les choses – un gisement d’affaires pour les entreprises, pour les grandes entreprises présentes, pour les PME, dans le domaine de la téléphonie bien sûr, dans les biens d‘équipement et dans les biens de consommation », a confié Manuel Valls.

Outre les raisons économiques, le déplacement de M. Vall en Afrique de l’Ouest est également marqué par la tribune qu’il a publiée dans des médias français et britannique et dans laquelle il rejette toute possibilité, pour la France, de procéder à des indemnisations matérielles pour l’esclavage.

Une réponse sans concessions aux activistes qui souhaitent placer la question sur un pied d‘égalité avec les réparations accordées aux victimes de l’holocauste.

Le Ghana marque la deuxième étape de la tournée  entreprise par le Premier ministre français après son passage au Togo, et qui doit le conduire en Côte d’Ivoire.

Innocente Nice

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés