Le Ghana dément viser les ressortissants d’un pays quelconque dans sa lutte contre l’extraction minière illégale

Il a appelé les Ghanéens et la communauté internationale à ne pas interpréter la répression de l'extraction minière illégale à petite échelle comme visant les ressortissants d'un quelconque pays donné.

Dans son discours à l'ouverture du Sommet ghanéen de l'extraction minière 2013, M. Amissah-Arthur a qualifié de mesure positive la répression par le gouvernement de l'extraction minière à petite échelle par des étrangers, car "l'extraction minière artisanale à petite échelle est réservée exclusivement aux Ghanéens, selon la loi".

"Ce à quoi nous avons assisté dans le passé récent est non seulement un mépris flagrant de nos lois sur l'exploitation minière artisanale à petite échelle, mais aussi une introduction d' équipements lourds dans l'extraction minière de surface par des ressortissants de divers pays", a déclaré M. Amissah-Arthur.

Il a indiqué que cette situation a entraîné une dégradation massive de l'environnement, la pollution des nappes phréatiques, des destructions aveugles d'exploitations agricoles et de points d' eau qui servaient à alimenter de nombreux Ghanéens.

Le ministre ghanéen de l'Intérieur Kwesi Ahwoi a confirmé que la répression contre l'extraction minière illégale ne visait pas les Chinois, mais avait pour objectif de punir tous les ressortissants étrangers et locaux impliqués dans ces activités illicites, car la loi ghanéenne stipule que l'extraction minière à petite échelle au Ghana est réservée exclusivement aux Ghanéens.

Le Ghana et la Chine bénéficient d'une amitié de long terme, et les citoyens et investissements venus de Chine ont énormément contribué au développement social et à la croissance économique du Ghana, a-t-il dit.

Le ministre s'est engagé à maintenir un contact et une coopération étroits avec la Chine et à lutter contre l'exploitation minière clandestine de manière appropriée. Le gouvernement a pris des mesures efficaces pour mettre fin aux pillages et assurer la sécurité des ressortissants chinois, a-t-il dit.

Le chargé d'affaires de l'ambassade chinoise au Ghana Zhou Youbin, et le directeur de la délégation chinoise Qiu Xuejun, ont réitéré que le gouvernement chinois comprenait et respectait l'initiative du gouvernement ghanéen de lutter contre l'extraction d'or clandestine, conformément à la loi.

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés