Foot/Course au management de la FIF : Didier Drogba a-t-il enfin un parrainage ?

Abidjan (© 2020 Afriquinfos)- La course à la présidence de la Fédération Ivoirienne de Football (FIF) n’est pas de tout repos pour Didier Drogba. L’ancien goléador des Eléphants de la Côte d’Ivoire, a finalement reçu mardi 21 juillet un parrainage de l’Amicale des Arbitres de Football de Côte d’Ivoire (AMAF-CI) alors que ce groupement d’intérêt avait préalablement accordé son parrainage à un autre candidat. Malheureusement, le Comité exécutif de la FIF, dans un communiqué publié le même jour, a indiqué ne pas reconnaître la validité de ce parrainage de dernière chance.

On aurait pu penser qu’au regard de son parcours et de son palmarès, sa candidature à la présidence de la FIF aurait fait l’unanimité des acteurs du football ivoirien. Eh bien non ! Didier Drogba, malgré qu’il n’y ait que 3 candidats en lice, a eu toutes les peines du monde pour obtenir le parrainage d’un des cinq groupements d’intérêts reconnus par les textes de la FIF. Un passage obligatoire pour que sa candidature soit validée.

Rembarré par ses pairs de l’Association des Footballeurs Ivoiriens (AFI), et après un imbroglio dans le rang des arbitres, l’ex-capitaine de la sélection ivoirienne a finalement reçu le parrainage de l’AMAF-CI. Dans un premier temps en effet, le bureau exécutif de l’instance avait accordé sa voix à un autre candidat, Sory Diabaté. Un choix contesté par une frange des hommes en noir, car selon eux, contraire à leur règlement. Ils ont alors convoqué une Assemblée Générale qui a alors désigné Didier Drogba comme leur candidat. Un ouf de soulagement pour l’ancien buteur de Chelsea qui voyait ses chances de diriger le football ivoirien s’amenuiser. Mais, sa joie aura été de courte durée. Alors que la réaction de la Commission électorale mise en place pour piloter cette élection était attendue, c’est plutôt à celle du Comité exécutif de la FIF qu’on a eu droit.

Ce Comité exécutif, dans un communiqué, indique que «la Fédération Ivoirienne de Football rappelle à toutes fins utiles ce qui suit : que le 12 mai 2018, l’ensemble des Arbitres réunis en Assemblée Générale a porté leur choix sur Monsieur Coulibaly Souleymane pour un mandat de quatre ans (04) ans, soit jusqu’en mai 2022, conformément à l’article 13-2 des Statuts de l’AMAFCI (l’Amicale des Arbitres de Football de Côte d’Ivoire). Qu’au regard de tout ce qui précède et en conformité avec les textes fédéraux en vigueur, la Fédération ivoirienne de Football ne reconnait qu’un seul Groupement d’intérêt par corporation, et singulièrement par l’AMAFCI, dirigé par monsieur Coulibaly Souleymane, dont l’élection a été validée par la FIF».

Didier Drogba est donc loin d’être sorti de l’auberge, à moins que le Groupement des Médecins, le seul groupement d’intérêt à n’avoir pas encore accordé son parrainage le désigne comme son candidat. Les tribulations de «Daïzoko» comme le surnomment affectueusement ses compatriotes font l’objet de vifs débats à Abidjan et bien au-delà. Cette élection à la FIF, on n’a pas fini d’en entendre parler.

Boniface T.

 

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés