Accueil Afrique de l'Ouest Côte d'Ivoire Revue de la presse ivoirienne

Revue de la presse ivoirienne

Revue de la presse ivoirienne

FRATERNITE MATIN

Entamée il y a des mois dans les autres communes du district d'Abidjan sans incident majeur, l'opération de déguerpissement devrait entrer dans sa phase active ce lundi dans la commune d'Abobo avec le déguerpissement de l'ancienne gare routière et ses environs. Mais l'opération n'a pu arriver à son terme du fait de l'intransigeance des syndicats des transporteurs et commerçants de ladite commune. Ceux-ci refusent de quitter ce site pour la nouvelle gare routière internationale d'Abobo Anonkoua-Kouté sur la voie d'Anyama. Raisons évoquées : le site est loin du centre-ville et de plus les magasins ne sont pas à leur portée. Le rond-point de la mairie d'Abobo s'est transformé en un véritable champ de bataille où un syndicaliste du nom de Yaya a pris une balle à la cuisse.

LE PATRIOTE

Pour la première fois depuis le début des attaques en Côte d'Ivoire en aout dernier, des assaillants non encore identifiés, ont attaqué dans la nuit du dimanche à lundi une infrastructure sensible, notamment la centrale thermique d'Azito dans la commune de Yopougon. Bilan de l'assaut criminel, selon le directeur d'Azito, Marc Clissen, la centrale a subi d'importants dommages qui ont réduit de moitié sa capacité. Cependant, si l'objectif des assaillants était de plonger la Côte d'Ivoire dans le noir, le directeur d'Azito leur a rappelé que leur action n'a aucun sens car, souligne-t-il, "il y a plusieurs centrales et barrages hydroélectriques dans le pays".

SOIR INFO

Un séminaire de restitution et de validation de l'étude diagnostique sur la nouvelle politique industrielle de la Côte d'Ivoire se tiendra jeudi à Abidjan. A l'issue de ce séminaire, les résultats des travaux seront présentés aux autorités compétentes. Des échanges avec les acteurs majeurs du développement industriel suivront afin de valider le Rapport de l'étude et de communiquer sur les enjeux importants relatifs à l'élaboration et à la mise en œuvre d'une nouvelle politique industrielle en Côte d'Ivoire. Environ 150 participants sont attendus. Plusieurs acteurs clés de l'administration publique, du secteur privé, de la société civile et des institutions d'appui au développement devront s'accorder sur les orientations stratégiques en matière d'industrialisation en Côte d'Ivoire.