Relations Maroc UEMOA/CEMAC: Des entreprises marocaines font les yeux doux au Sud du Sahara via la Côte d’Ivoire

 

Initiée par le Centre Marocain de Promotion des Exportations (Maroc Export) et la Fédération Marocaine des Technologie de l’Information, des Télécommunications et de l’Offshoring (APEBI), cette mission s’inscrit dans le cadre des actions promotionnelles de Maroc Export au titre de l’année 2015.

Cette mission qui s’insère en droite ligne de la politique prônée par le Roi Mohammed VI vis-à-vis de pays africains, et visant à approfondir une coopération Sud-Sud vient consolider davantage les liens de coopération et de partenariat, entre le Maroc et la Côte d’Ivoire.

Dans le cadre de cette manifestation, une journée économique maroco-ivoirienne à laquelle ont pris part des operateurs économiques ainsi que des autorités des deux pays a été initiée. Présent à cette rencontre, le ministre ivoirien de la Poste et des TIC, Porte-parole du gouvernement, Bruno Nabagné Koné, n’a pas manqué de saluer l’initiative qui, à ses mots, contribue au renforcement des relations économiques qui ont toujours existé entre le Maroc et la Côte d’Ivoire.

Partager les mêmes convictions…

«Ces rencontres entre les acteurs ivoiriens et leurs homologues marocains du secteur des TIC, attestent qu’au-delà du cadre institutionnel régissant ces relations, rendues possibles et fluides grâce aux liens privilégiés et exemplaires qui unissent nos chefs d’Etats, de réelles et profondes relations pour le développement de nos pays respectifs sont désormais une réalité tangible», a déclaré ce ministre ivoirien.

 Se félicitant de la qualité de la coopération «déjà active» entre son pays et le Maroc dans plusieurs domaines de la vie sociale, culturelle et économique, M. Koné a mis en exergue le dynamisme du tissu économique du Maroc et ses performances, notant que le Royaume est régulièrement cité dans de nombreuses tribunes, comme l’un des champions africains et mondiaux de l’innovation. «Ensemble, nous voulons mieux maîtriser notre environnement, rénover et moderniser les systèmes de santé et d’enseignement, moderniser l’administration, transformer les relations entre les pouvoirs publics et les citoyens, dans une perspective d’efficacité pour plus de productivité et de bien-être», a souligné le ministre.

De son côté, Soufiane Idrissi Kaitouni, responsable de la Fédération Marocaine des Technologies de l’Information, des Télécommunications et de l’Offshoring (APEBI), s’est attelé à exhiber les efforts inlassables déployés par le Maroc, à travers la stratégie «Maroc Numeric 2013» pour la promotion du secteur des TIC, tout passant en revue les différents avantages compétitifs offerts par le Royaume en la matière.

Le programme de la mission a par ailleurs consisté en une rencontre entre opérateurs marocains et ivoiriens dédiée à la présentation du secteur des TIC, ainsi que des contacts axés sur l’examen des outils et moyens pouvant permettre de développer des partenariats fructueux, afin de s’ouvrir sur les nouveautés et d’échanger les expériences et les connaissances dans ce domaine.

Les entreprises marocaines sont déjà très présentes dans de nombreux africains où elles mènent de profitables affaires dans le transport aérien, les TIC, la construction, le BTP, l’énergie électrique. Selon des rapports d’instituts occidentaux, jamais le Maroc n’a autant investi dans la sous-région sub-saharienne, devenant au passage le premier investisseur issu du continent africain dans les zones CEMAC et UEMOA, des régions à fort potentiel économique, avec un marché de plus de 70 millions d’habitants.

Larissa AGBENOU

Ces articles devraient vous intéresser :

La carte rose pour renforcer l'intégration dans la CEMAC
Ali Bongo Ondimba en route pour le Sommet de la CEMAC à Brazzaville
CEMAC : Le FMI juge la politique monétaire limitée par le système de taux de change fixe accroché à ...
Cemac : les experts préoccupés par la sécurité aérienne dans la sous-région
Congo: La compagnie aérienne qui va tout changer
Centrafrique : Contraction de la croissance à - 14% contre 3,3% de prévision en 2013
Indicateurs économiques de la Cemac au jaune jusqu’en 2017 au moins (FMI)
CEMAC : La recherche des sources alternatives de financement prescrite à la BEAC
La CEMAC lance la riposte contre la polio en recrudescence dans la région
La tenue du sommet de la CEMAC à Libreville remet Ali Bongo au-devant de la scène africaine
CEMAC : Maintien du siège à Bangui et aide de 25 milliards FCFA pour la sécurité en RCA
Plaidoyers croisés pour une redistribution des cartes dans l’UEAC, la sous-région la plus statique d...
La bourse de la CEMAC suggère au Gabon un emprunt obligataire de 200 milliards de FCFA
CEMAC : 200 millions USD pour la création d'un fonds d'emplois jeunes
Un nouveau patron à la bourse de l'Afrique centrale
Cameroun-Gabon : Création d'une commission mixte permanente de sécurité transfrontalière
Les Chefs d’Etat de la Cemac invités à plus d’efforts pour le développement des infrastructures de b...
La crise centrafricaine émousse le 20ème anniversaire de la CEMAC
Air Cemac à la recherche d'un nouveau partenaire stratégique
Le Maroc est le premier investisseur africain dans les zones de la CEMAC et de l'UEMOA
L'Afrique centrale envisage également réformer le franc CFA
Bilan 2011 : Climat sociopolitique relativement stable en zone CEMAC
Les banques du continent estiment que la dette chinoise n’est pas un problème
Afrique centrale/Economie : Sassou N'Guesso plaide pour une « présentation avantageuse » de la sous-...

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés