Ouattara est appelé à faire "un saut qualitatif" pour la réconciliation nationale

"Le président de la République est la clé de voûte de nos institutions, lui seul décide en dernier ressort, c'est pourquoi les Ivoiriens attendent de lui le saut qualitatif qui sauvera leur pays", a déclaré Charles Konan Banny vendredi à la cérémonie de clôture d'un colloque organisé à Yamoussoukro (centre, 230 km d'Abidjan) par sa structure sur les "causes profondes" de la crise en Côte d'Ivoire.

"Nous exhortons le président de la République comme les acteurs politiques dans leur ensemble à emprunter la voie du compromis et du consensus afin d'éviter à notre pays la réapparition des problèmes de gouvernance qui ont provoqué la crise", a poursuivi M. Konan Banny soulignant qu'"il est temps de faire de la politique autrement".

Pour le président de la CDVR, "dans ce qui est arrivé à la Côte d'Ivoire, les torts sont partagés et il importe que tous ceux qui ont commis des violations des droits humains le reconnaissent et fassent acte de repentance".

"Le pardon des victimes est à ce prix", soutient-il.

Le colloque de Yamoussoukro a fait des recommandations précises sur les questions qui sont à la base de la désunion des Ivoiriens, dans l'espoir de favoriser la détermination d'un nouveau mode de " vivre ensemble" en Côte d'Ivoire.

"Grâce aux travaux de ce colloque, nous avons mieux compris les causes profondes de la crise. La solution ne sera pas simple, elle nécessitera des révisions déchirantes, des compromis difficiles et beaucoup d'imagination mais au bout de cet effort, nous aurons gagné une paix durable et une véritable réconciliation", assure Charles Konan Banny.

Au moins 120 personnes issues de la société civile et politique ont pris part au colloque et planché sur le foncier, la citoyenneté et la démocratie, la sécurité et la justice, le genre, la formation et la jeunesse, et la pauvreté.

La CDVR a été créée en juillet 2011 par le président Ouattara pour recoller le tissu social déchiré par la crise post-électorale qui a fait 3.000 morts en Côte d'Ivoire.

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés