La lutte contre l’impunité est nécessaire pour la Côte d’Ivoire

« La construction progressive d'une politique nationale de respect et de promotion des droits de l'homme est  confrontée par le défi de l'impunité et de l'équité de la justice », Doudou Diène, expert indépendant, lors de la 22 e session du Conseil des droits de l'homme qui se tient à Genève.

« La lutte contre l'impunité est en marche mais demeure à ce jour à sens unique, essentiellement orientée vers les partisans de l'ancien président Gbagbo », a-t-il constaté.

« L'essentiel est de poursuivre les auteurs des violations des droits de l'homme sans distinction de leur appartenance politique, tribale, régionale ou religieuse », a ajotué cet expert.

D'après lui, la situation des droits de l'homme en Côte d' Ivoire est caractérisée par des progrès démocratiques, économiques et sociaux décisifs et des défis majeurs découlant de la profondeur historique, morale et politique de la crise, la gravité des violations durables des droits de l'homme et des tentatives violentes de déstabilisation sécuritaire.

La Côte d'Ivoire « nécessite en conséquence un soutien vigilant de la communauté internationale pour renforcer une dynamique démocratique pluraliste, une justice impartiale, une culture des droits de l'homme nourrie par les valeurs et pratiques traditionnels du vivre ensemble, a-t-il indiqué.

L'expert indépendant a annoncé qu'il se rendrait à nouveau en Côte d'Ivoire, certainement au mois de mai avant de remettre son dernier rapport lors de la 23ème session du Conseil des droits de l'homme en juin 2013.

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés