Revue de la presse ivoirienne

FRATERNITE MATIN

Un conseil des ministres s'est tenu mercredi à Yamoussoukro, la capitale politique ivoirienne. Le gouvernement a annoncé le dégel des avoirs d'une trentaine de personnes proches de Laurent Gbagbo sur plus de 240 frappées depuis plus de deux mois par la mesure de gel des avoirs. Le Conseil a décidé la suppression des Hautes autorités de développement créées par Laurent Gbagbo. Autre décision importante, la création d'une Commission nationale d'enquête sur les atteintes aux droits de l'homme et au droit humanitaire à la suite de la présidentielle de novembre 2010. Le gouvernement a également décidé de promouvoir à titre définitif au grade de commandant, un certain nombre de militaires qui portaient déjà ce grade depuis longtemps.

L'INTER

Mettre fin au règne des fameux commandants de zone de l'ex-rébellion qui continuent d'être des seigneurs dans les zones centre, nord et ouest de la Côte d'Ivoire. La consigne vient de l'Elysée et c'est le Premier ministre français, François Fillon, qui a été chargé de la porter au président ivoirien, Alassane Ouattara. Après lui avoir prêté main-forte dans son combat contre Laurent Gbagbo pour la prise du pouvoir, Sarkozy veut maintenant le retour de l'ordre et de l'Etat partout où ils avaient disparu. Au cours de son séjour à Abidjan, les 14 et 15 juillet derniers, le collaborateur de Nicolas Sarkozy a clairement transmis cette exigence de Paris au locataire du palais d'Abidjan.

SOIR INFO

Depuis le 7 juillet, le chef de l'Etat ivoirien a commencé à placer officiellement dans l'armée les hommes en qui il a confiance avec notamment la nomination de l'ex chef militaire de la rébellion du nord, Soumaïla Bakayoko, comme chef d'état-major des armées ivoiriennes. Tous les hauts responsables militaires favorables à l'ex président Laurent Gbagbo ont été écartés. L'objectif de toutes ces nominations et mutations ne saurait souffrir d'ambiguïté. Alassane Ouattara est en train de verrouiller l'armée, convaincu, sans nul doute, du rôle on ne peut plus important qu'elle est censée jouer dans tout pouvoir. Il faut donc placer des hommes qu'on contrôle. Et éloigner des postes de responsabilité, ceux qui peuvent être gênants.

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés