Coronavirus : les pays face aux préjugés, aux fake news et à la surenchère

Pékin (© 2020 Afriquinfos)- Les autorités chinoises apprécient très peu que le coronavirus soit appelé dans certains médias « Virus de la Chine » alors même que l’OMS en rebaptisant la pneumonie virale COVID-19, voulait éviter cette stigmatisation. Au Nigeria, on s’inquiète plutôt de la hausse vertigineuse des prix des kits de protections et des produits d’hygiène depuis la survenance de la pneumonie virale.

Par la voix du Porte-parole du Ministère des Affaires étrangères, Zhao Lijian, Pékin s’est insurgé contre l’appellation de « « virus de la Chine », faite par certains médias du COVID-19. L’officiel chinois  a fait savoir que l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) avait clairement indiqué à de nombreuses reprises que l’utilisation de COVID-19 comme nom de la maladie du nouveau coronavirus, au lieu de se référer à un emplacement géographique, visait à empêcher l’utilisation d’autres noms qui peuvent être stigmatisant.  

Du côté des autorités chinoises, on dénonce donc cette utilisation qui selon elles, visent à ternir l’image de l’Empire du Milieu. Si le foyer du Coronavirus a été détecté dans la ville de Wuhan en Chine, Pékin indique qu’elle ne provenait pas nécessairement de Chine. M. Zhao a déclaré que le COVID-19 est un défi mondial qui exige des efforts concertés de la communauté internationale pour contenir l’épidémie d’une manière scientifique, rationnelle et coopérative, tout en rejetant les rumeurs et les préjugés.

Un peu plus loin au Nigeria, c’est la Commission de  potection des consommateurs du pays (FCCPC) qui est montée au créneau pour dénoncer la hausse arbitraire des prix des kits de protection et des produits d’hygiène après l’annonce d’un premier cas de coronavirus à Lagos. Les fournisseurs de vêtements de protection et de produits d’hygiène, et notamment des masques faciaux, des gants en latex ainsi que des gels désinfectants ont drastiquement augmenté les tarifs de ces produits au grand dam de la Commission. Elle dénonce ces pratiques qui relèvent de l’ « exploitation sans scrupules des consommateurs »

Boniface T.

Ces articles devraient vous intéresser :

Showbiz: les démêlés de l’ex-copine de DJ Arafat
Covid-19, l'Afrique du Sud va augmenter sa production de dexaméthason
Accélérer la reprise économique post-Covid-19 : les pistes de la BAD pour l'Afrique de l'Ouest
Vers la généralisation du port obligatoire du masque en Afrique contre le Covid-19
L’état de la pandémie en Afrique au 20 aout 2020
L'UEMOA s’inquiète pour les périodes de soudure 2020 et 2021
Maroc : 60 contaminations en prison
Covid-19 & Foot : les Ecureuils viennent en aide aux populations béninoises
Coronavirus : la Tanzanie s'en remet à Dieu
A Madagascar, l'armée livre une potion traditionnelle contre le Covid
L’état de la pandémie en Afrique au 6 aout 2020
Malawi: le président baisse son salaire pour lutter contre le coronavirus
Angola : un jeune abattu par un soldat parce qu'il ne voulait pas porter le masque
Covid-19: l'Algérie referme des commerces à cause de l'indiscipline
Gabon: confinement total de Libreville et ses alentours dès dimanche
Le Togo enregistre un premier cas de Coronavirus
L’état de la pandémie de Coronavirus en Afrique au 4 mai
Covid-19 : les 36 bénéficiaires de la suspension de la dette africaine s'entre-déchirent
Malawi: la justice réexamine l'annulation de la présidentielle
COVID-19 AU Sénégal : Pour mieux contenir le coronavirus le président proroge d'un mois l'état d'urg...
Engagement du G20 sur la dette : Tidjane Thiam réagit
Covid-19 : Pretoria refuse tout programme d'ajustement structurel du FMI
Le confinement prolongé jusqu'au 29 mai en Algérie
Covid-19 : Le Maroc proroge sa période transitoire de la mise en place du nouveau système de contrôl...

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés