Construction du Premier métro dans l’UEMOA: reprise des consultations des personnes affectées par le projet

Abidjan (© 2021 Afriquinfos)- Le projet de Construction du premier métro dans la zone UEMOA revient au-devant de la scène à la faveur de la reprise des consultations des personnes affectées par ces grands travaux. Une rencontre entre une délégation de la Cellule d’exécution du plan d’action de réinstallation (CE-PAR) et des populations concernées vient encore de se tenir à Abidjan.

La ligne 1 du métro d’Abidjan longue de 37,4 km du Nord au Sud sera la première infrastructure du genre dans la zone UEMOA. Elle comprend deux voies, 18 stations, 21 ponts rails et routes, un pont viaduc sur la lagune Ebrié, Mais, ces travaux d’envergure riment avec délocalisation des populations et indemnisations. Après un temps d’arrêt en vue de mener des études d’actualisation du Plan d’Action de Réinstallation (PAR) initial et des études du PAR complémentaire, la délégation du Comité d’exécution mis en place à cet effet est allée à la rencontre des personnes affectées par le projet (PAP).

C’est par la Commune d’Anyama, l’une des sept (7) concernées (Anyama, Abobo, Adjamé, Plateau, Treichville, Marcory et Port-Bouët) par les travaux car traversées par la Ligne 1 du Métro d’Abidjan que le Comité d’exécution a repris ses travaux.

Il s’agit à travers ces échanges de vulgariser les étapes du processus d’indemnisation et faire connaitre aux personnes affectées par le projet leurs droits dans la mise en œuvre du plan d’action de réinstallation. Mais aussi de favoriser les discussions entre les populations et les gestionnaires de la CE-PAR, et à créer un climat de confiance et de coopération.

Pour la commune d’Anyama, l’effectif des personnes affectées par le projet (PAP) est de 711, selon les résultats du PAR actualisé (2017-2018) et le PAR complémentaire (2019). Elles sont environ 8.000 personnes affectées sur toute la ligne du futur métro.

Ces PAPs sont réparties en plusieurs catégories, à savoir les chefs de ménages résidents propriétaires de bâtis, chefs de ménages résidents locataires, chefs de ménages résidents hébergés-gratuits.

L’on note également les gérants d’activités économiques, gérants d’infrastructures et équipements, propriétaires de bâtis non-résidents, propriétaires d’entreprises industrielles, culturelles, employés, propriétaires-foncier.

Les participant à ces échanges ont été informés notamment de la liste officielle des personnes affectées, les barèmes d’indemnisation, les étapes du processus d’indemnisation, le calendrier de mise en œuvre du PAR, ainsi que le mécanisme de gestion des plaintes.

Ces consultations publiques seront suivies des consultations individuelles et la signature des actes de compensations avec les PAPs à partir de mars 2021 avec les documents justificatifs.

Boniface  T.

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés