Burkina: 60 suspects arrêtés dans une opération anti-terroriste dans le nord

Ouagadougou (© 2018 Afriquinfos)- Au Burkina Faso, soixante suspects ont été arrêtés lors d’une opération dans le nord du pays, a indiqué l’armée, qui a affirmé aussi que cette arrestation a permis le démantèlement de bases terroristes.

Débutées le 8 juillet dernier, l’opération de bouclage et de fouille de « zones suspectes » dans la « bande frontalière nord »,  » ont permis le démantèlement de bases terroristes et l’interpellation d’une centaine d’individus suspects », peut-on lire dans un communiqué de l’armée.

D’après la note, « après vérification, soixante d’entre eux ont été transférés aux services d’investigation de la gendarmerie et les autres ont été relâchés ».  La même opération, selon l’armée a permis aussi la saisie de nombreux composants (explosifs, batteries, fils électriques) entrant dans la confection d’engins explosifs artisanaux, ainsi que de produits de contrebande.

Trois soldats ont été blessés

Le ministère de la Sécurité a en outre annoncé que toujours ce mercredi dans le Nord du pays, deux personnes, dont le chef d’un village dans la même zone et frontalier au Mali, ont été tuées par des individus armés. » Dans la nuit du mardi 17 au mercredi 18 juillet 2018, le chef de Hocoulourou, enlevé le 7 juillet 2018 par un groupe d’hommes armés, a été ramené et exécuté à l’entrée de Baraboulé », a annoncé le communiqué.

« Au petit matin, le corps d’un paysan tué par balles a été retrouvé non loin de celui du chef », ajoute le texte.

« Ces exécutions ont été perpétrées par des individus armés non identifiés qui ont fondu dans la nature après leurs forfaits », précise le ministère.

Les Forces de défense et de sécurité ont entrepris le ratissage de la région à la recherche des « criminels ».

Le Burkina Faso est confronté depuis trois ans à des attaques fréquentes et meurtrières et des enlèvements dans le nord du pays.

Ces attaques se sont étendues à d’autres régions dont celles de l’Est, frontalière du Togo et du Bénin et où sévissent également des bandits armés et des contrebandiers.

Il faut souligner que plusieurs centaines de personnes ont été interpellées ces derniers mois, ainsi que des engins explosifs ont été neutralisés au cours d’opérations de ratissage dans les régions de l’Est et du nord du pays ces derniers mois.

Vignikpo Akpéné

 

Lire aussi

Related Posts

None found

Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés