Le président béninois fait suspendre des émissions sur une télévision privée

Dans une décision, rendue disponible à son secrétariat vendredi, la Haac décide que les forums de discussions sur la chaîne, qui se déroulent tous les matins, et l'émission hebdomadaire « à palabres » violent le code de déontologie de la presse béninoise parce qu'elle ne respectent pas « l'exigence de l'équilibre dans les commentaires ».

« Les forums de discussion au cours desquels les animateurs vont tous dans le même sens acquiescent ou renchérissent le point de vue du chroniqueur sur des sujets politiques, sociaux et économique à polémique violent le code de déontologie béninoise », précise la décision.

Dans sa plainte, Boni Yayi indique que ces émissions « présentent tous les risques de fragilisation de la cohésion nationale comparables aux émissions de la radio africaine appelée « mille collines » (au Rwanda), radio de triste mémoire. » Il a par conséquent demandé de suspendre ces émissions pour trouble à l' ordre public.

Le chef de l'Etat béninois s'est plaint auprès de la Haac, de la diffusion par Canal 3, en septembre dernier, d'une conférence de presse de son ancien conseiller spécial, ancien porte-parole de la présidence de la République, Me Lionel Agbo, contre qui il a d' ailleurs intenté un procès pour offense à sa personne.

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés