Ouverture à Cotonou d’un atelier régional sur les avancées de la prise en compte de la santé sexuelle et reproductive

 

« L’objectif essentiel de cet atelier de 72 heures, qui réunis les points focaux de l’initiative Muskoka des différents pays bénéficiaires et les experts techniques des bureaux régional du Fonds des Nations Unis pour la population (UNFPA), est de s’assurer que la santé sexuelle et reproductive est prise en compte dans les différentes interventions bénéficiant de l’appui Muskoka et qu’un accent particulier est accorder à la jeune fille », a indiqué la représentante résident de l’UNFPA au Bénin, Mme Diene Kéita.

Cet atelier, a-t-elle ajouté, permettra également de définir de nouvelles orientations et formuler des recommandations eu égards aux leçons tirées des différentes interventions.

Selon Mme Diene Kéita, le combat contre la mortalité maternelle préoccupe au plus haut point les gouvernements, ainsi que les partenaires techniques et financiers.

« C’est la raison pour laquelle le gouvernement français a signé lors du sommet des pays du G8 tenu à Muskoka au Canada en 2008, trois accords de financement avec respectivement le Fonds des Nations Unies pour l’enfance, l’Organisation mondiale de la santé et le Fond des Nations Unies pour la population, relatifs aux femmes pour la santé de la mère et de l’enfant dans 16 pays francophones d’Afrique et Haïti », a-t-elle rappelé.

La finalité de l’initiative Muskoka, a-t-elle expliqué, est de contribuer à l’atteinte des objectifs nationaux en matière de réduction de la mortalité maternelle, néonatale et infantile, dans le cadre des partenariats mondiaux et régionaux.

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés