Amadou Makhtar Mbow de nouveau célébré de son vivant par Macky Sall

Dakar  (© 2022 Afriquinfos)- ‘’Amadou-Makhtar-Mbow’’ : c’est le nom d’une nouvelle université qu’abrite Dakar, la capitale sénégalaise. L’établissement rend hommage à Amadou Makhtar Mbow, premier Africain à diriger l’Unesco, ancien ministre de l’Education nationale au Sénégal. Il  a été inauguré ce jeudi 1er décembre 2022 par le président sénégalais Macky Sall.

L’Université Amadou-Makhtar-Mbow (UAM) est désormais la deuxième Université publique de Dakar, après l’université Cheikh-Anta-Diop. Elle est nichée dans la ville nouvelle de Diamniadio, à une trentaine de kilomètres de Dakar.

L’infrastructure comprend plusieurs pôles : sciences et technologies, sciences économiques et de gestion, sciences sociales. Le Président a souligné qu’il s’agit «d’un nouvel établissement universitaire, futuriste dans sa conception et sa réalisation, qui est doté, entre autres commodités, de différents réceptacles pédagogiques de 3.000 places, d’un amphithéâtre de 1500 places, d’une grande bibliothèque, de laboratoires et blocs administratifs».

Selon lui, cette Université qui s’affirme déjà comme «un pôle d’excellence» avec son admission au CAMES, vient renforcer la cartographie universitaire du Sénégal. «Avec cette inauguration, notre pays vient de franchir une étape de qualité dans sa marche résolue vers le ‘Sénégal émergent’ avec cette Université qui vient renforcer le cerveau et le capital intellectuel de la nouvelle ville de Diamniadio pour en faire une ville moderne et inclusive», a déclaré Macky Sall.

Le Président Sall a par ailleurs lancé un appel aux étudiants : «Notre pays franchit aujourd’hui une autre étape qualitative de sa marche résolue vers le Sénégal émergent. Alors vous avez donc, chers étudiants, un encadrement de qualité, soyez des apprenants de qualité».

Pourquoi le nom ‘Amadou Makhtar Mbow’ ?

Revenant sur le choix du nom du Professeur Amadou Makhtar Mbow, le chef de l’État a soutenu que «cette Université ne saurait trouver meilleur parrain autre que cet illustre et digne fils du Sénégal, cet homme multidimensionnel au parcours élogieux». «Engagé volontaire à 19 ans dans la Deuxième Guerre mondiale, professeur puis ministre de l’Education nationale du Sénégal au moment des indépendances et premier Directeur général africain à diriger une organisation spécialisée du système des Nations Unies, j’invite les étudiants à parcourir le CV du parrain pour s’en inspirer», a-t-il dit.

Le  recteur de l’UAM, Pr Ibrahima Ciss, a affirmé que l’Université est dotée d’infrastructures dignes des meilleures Universités d’Afrique et du monde, répondant aux normes universitaires pour des conditions optimales d’études et de recherches. Il a également rendu hommage au parrain, Amadou Makhtar Mbow, «notre parrain dont le parcours élogieux appelle inéluctablement de la part de nos étudiants inspiration et appropriations des valeurs cardinales», a t-il laissé entendre.

Le représentant des étudiants, Lamarana Ba, tout en remerciant le chef de l’État pour la construction de ce «bijou», a sollicité l’enrôlement de plus d’enseignants pour éviter le problème de formation dans les filières ‘Master’. Un plaidoyer entendu par Macky Sall qui  a demandé au Recteur, en rapport avec le ministre de l’Enseignement supérieur, d’anticiper sur cette problématique. La fille du parrain, Pr Awa Mbow Kane, qui s’est exprimée au nom de la famille, a invité les étudiants à s’approprier le viatique de leur illustre père: «J’apprends donc je suis. J’éduque, donc je vis». Elle a par cette même occasion annoncé que le professeur Amadou Makhtar Mbow a décidé de faire don de sa bibliothèque personnelle, constituée de dix mille livres, à l’UAM.

La première pierre de l’UAM avait été posée en 2015. Le chantier avait pris beaucoup de retard. Les enseignements avaient débuté dans des locaux provisoires. C’est donc la première phase, avec des infrastructures. Dans son discours, Macky a promis que la deuxième partie de l’Université sera livrée dans prochains mois. Deux autres projets sont par ailleurs lancés, sans calendrier précis pour l’heure: l’Université Souleymane-Niang de Matam, au nord du pays et l’Université du Sénégal oriental.

Amadou Makhtar Mbow a célébré ses 100 ans en 2021, devant une assemblée de personnalités. Affaibli, il avait tout de même pris la parole. «J’ai traité souvent de l’injustice, des inégalités et la volonté aussi de construire un monde nouveau. La science et la technologie nous fournissent à l’heure actuelle, le moyen de surmonter toutes les inégalités que nous connaissons», avait-il laissé entendre.

Vignikpo Akpéné

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés