Actions récentes de Wagner en Afrique et en Europe : Les 27 vont passer de la parole aux sanctions 

Bruxelles (© 2021 Afriquinfos)- Après les mises en garde place aux sanctions. L’Union Européenne va dès lundi prendre des sanctions ciblées contre des personnes et des entités liées au groupe Wagner. Une mesure justifiée par les « nombreuses actions illégales » menées par la société en Europe et en Afrique ».   

 Le groupe privé de sécurité russe est dans le collimateur de l’Union Européenne. Accusé de mener des actions de déstabilisation en Europe et Afrique, elle verra ses dirigeants et même des entités qui lui sont liées, être la cible de sanctions. Ainsi en ont décidé les Ministres des Affaires étrangères des 27 pays de l’UE. Ces sanctions iront de l’interdiction de visa au gel des avoirs des personnes ciblées.

« Wagner est une société militaire privée russe utilisée pour déstabiliser la sécurité en Europe et dans des pays tiers de son voisinage, notamment en Afrique », soutient un diplomate européen.

On s’imagine que la présence du Groupe Wagner en Centrafrique et ses velléités d’installation au Mali ne sont pas étrangères à ce durcissement de ton des 27. Les ministres vont également approuver lundi un cadre juridique leur permettant de « sanctionner ceux qui feraient obstruction à la transition au Mali » apprend-t-on.

La société Wagner est signalée dans 23 pays d’Afrique sub-saharienne où la Russie est présente, notamment au Mali et en République centrafricaine, mais elle intervient également en Libye, en Syrie et en Ukraine.

S.B.

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés