32ème anniversaire : les avocats de Thomas Sankara réclament l’extradition de Blaise Compaoré

Ouagadougou (© 2019 Afriquinfos) Ce mardi 15 octobre, le Burkina Faso et nombre de pays africains commémorent le 32ème anniversaire du décès de Thomas Sankara. Comme à chaque fois, le volet judiciaire de cette affaire refait surface. Les avocats de la famille du défunt président réclame l’extradition de Blaise Compaoré, le président déchu en 2014 et dont le nom est cité dans cet épineux dossier.

Blaise Compaoré doit être entendu par la justice burkinabè afin que sa version soit connue et qu’il puisse se défendre. « Il serait bon pour tout le monde, pour la conscience collective Burkinabè (et) pour Blaise Compaoré lui-même, et même ses supporters qu’il puisse venir au Burkina et être entendu par la justice, qu’il puisse se défendre et donner sa version » a déclaré lundi Me Prospère Farama qui animait lundi une conférence de presse.

Blaise Compaoré chassé du pouvoir par une révolution populaire est en exil en Côte d’Ivoire depuis 2014 où il a entretemps obtenu la nationalité ivoirienne. Sous le coup d’un mandat d’arrêt émis par les autorités judiciaires burkinabè, l’ancien Chef est plutôt serein car soutenu par le pouvoir d’Abidjan. Ce qui fait dire à Me Farama, que « J’espère que le mandat qui a été émis s’il refuse volontairement de venir se défendre sera exécuté parce que la Côte d’Ivoire et le Burkina sont des états de droit, et les états de droit respectent les principes de droit ».   

Thomas Sankara a été abattu le 15 octobre 1987 par un commando. Son compagnon d’armes Blaise Compaoré prend aussitôt le pouvoir et y restera pendant 27 ans avant d’être déchu. Sous son règne, rien ne transpire de cette affaire et ce n’est que sous le régime de transition que le dossier est rouvert et que des avancées ont été constatées. La France a notamment promis de déclassifier ses archives sur cette affaire. La famille et les avocats de Thomas Sankara, eux n’en démordent pas et espèrent toujours que justice sera faite.

Boniface T.