25 ans de l’UEMOA : le président de la Commission, Abdallah Bouréima fait le tour d’horizon

Ouagadougou (© 2020 Afriquinfos)-  A l’occasion des 25 ans de l’UEMOA (Union économique monétaire ouest africaine) dont le clou a réuni tout l’exécutif de l’organisation régionale le 10 janvier dernier à Ouagadougou, le Président de la Commission, Abdallah Bouréima a animé une conférence de presse pour une rétrospective portant sur la revue annuelle réformes sectorielles ainsi que les grands défis de l’heure notamment la lutte contre le terrorisme.

C’est autour du thème «« 25 ans de progrès vers l’intégration régionale, ensemble pour relever le défi de la libre circulation des personnes et des biens » que l’UEMOA a célébré ses 25 années d’existence. Face aux médias présents à Ouagadougou pour l’occasion, le président de la commission de l’UEMOA, Abdallah Bouréima a dressé un bilan satisfaisant au profit des populations mais qui nécessite la consolidation des acquis et l’invitation des Etats membres à s’engager pour l’érection d’une union dynamique, prospère, tournée vers l’union des peuples.

La lutte contre le terrorisme qui frappe de nombreux pays de l’Union, n’a pas été occultée. La contribution immédiate de 100 millions de dollars US aux trois pays membres de la ligne de front du G5 Sahel annoncée le 03 décembre par le président de la Côte d’Ivoire, Alassane Ouattara, président de la conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’Uemoa, a été mis en exergue par M.Abdallah Boureima  qui indique que « cette contribution s’inscrit dans le cadre de l’engagement pris par l’Uemoa pour participer à hauteur de 500 millions de dollars US au financement du plan d’action de la Cedeao pour lutter contre le terrorisme dans ladite zone ».

Le satisfecit du président de la Commission a également porté sur la synthèse sur la revue annuelle des réformes sectorielles. En 2019, informe-t-il, « quatre-vingt-dix-neuf (99_ programmes ont été exécutés dans les huit (08) pays de l’Uemoa pour un montant global de 310 milliards F cfa financés par la commission de l’Uemoa. Les efforts des Etats membres de cette union en matière de mise en œuvre de réformes sectorielles ont atteint le taux de 76% en 2019 ». La question de la monnaie future monnaie unique de la CEDEAO, l’ECO, dont le président ivoirien et son homologue français, Emmanuel Macron ont annoncé des réformes majeures (arrêt de la centralisation de 50% des réserves de change au Trésor français ;  fermeture du compte d’opération ;  retrait des représentant de la France de tous les organes de décision et de gestion de l’Uemoa) en décembre dernier, est sur la bonne voie selon M.Boureima.  

S.B.

Lire aussi

Related Posts

None found

Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés