Élection à la FIF: Paix des braves entre Drogba et ses concurrents pour le Congrès de novembre prochain

Abidjan (© 2021 Afriquinfos)- Le processus électoral devant conduire au choix d’un nouveau président de la Fédération Ivoirienne de Football (FIF) peut désormais reprendre son cours. C’est le souhait le plus ardent des principaux candidats à la présidence de la FIF qui, ce lundi à Abidjan, ont adhéré à l’initiative « Balle à terre » qui vise à fédérer les énergies de tous les acteurs du football ivoirien pour redonner vie au sport roi local.

Les acteurs du football ivoirien mettent « balle à terre » pour le renouveau de leur discipline. En première ligne de cette nouvelle dynamique, les trois candidats à la Présidence de la FIF, Didier Drogba, Sory Diabaté et Idriss Diallo. Elle sera désormais loin derrière, l’époque où par médias interposés, sur les réseaux sociaux, les partisans des différents candidats et même les responsables de la FIF, se crêpaient le chignon sur la légitimité ou non de tel ou tel candidat ou sur les conditions d’organisation même du scrutin. Cette crise a d’ailleurs provoqué l’intervention de la FIFA qui a suspendu depuis août 2020 le processus électoral et mis en place un Comité de normalisation. Cette dernière qui agira notamment en qualité de Commission électorale pour l’organisation de l’élection d’un nouveau Comité exécutif prévue en novembre prochain, peut sereinement mener à bien sa mission, à en croire les déclarations des acteurs du football ivoirien.

«La priorité aujourd’hui, c’est ce ballon qui doit rouler, qui doit apaiser. Nous sommes candidats à la fédération ivoirienne de football. Dans le mot fédération, il y a ‘’fédérer’’. Nous voulons être président, pas pour nous, mais pour les joueurs » a indiqué Didier Drogba. « Quand j’ai été approché par les initiateurs du concept, je n’ai pas hésité, moi en tant qu’ambassadeur de la paix, moi Didier Drogba, fils de la Côte d’Ivoire », a-t-il expliqué, faisant observer que « cette élection a été au cœur de tous les débats ». «Je soutiens l’idée du concept balle à terre », a conclu l’ancien capitaine des Eléphants. Ses propos font échos à ceux d’Idriss Yacine Diallo « Ma team veut rassembler la famille. L’initiative n’aurait pas été totale si vous n’aviez pas associé les plus grands communicateurs au monde, les réseaux sociaux. Il faut considérer les élections comme un match de football qui va durer 90 mn ou 120 mn

J’espère être le vainqueur du match. Et si je suis le vainqueur, je ferai en sorte que Sory et Didier soient associés», a-t-il promis. Même son de cloche chez Sory Diabaté «J’ai adhéré au concept Balle à terre, parce qu’ayant été acteur pendant 18 ans à la FIF. Au-delà des mots, il faut que cette rencontre permette d’apaiser», a-t-il souhaité…Nous avons connu des turbulences dans la maison. Je voudrais confirmer comme l’a dit Idriss Diallo, que nous nous parlons », a fait savoir le 3ème candidat à la présidence de la FIF.

L’initiative « Balle à terre » portée par Anne-marie N’guessan, journaliste et présidente de l’Union Nationale de la Presse Sportive de Côte d’Ivoire, a aussi reçu l’assentiment d’autres acteurs du sport roi en Côte d’Ivoire. Serey Die, capitaine de l’équipe nationale a également appelé au rassemblement des différents protagonistes pour le développement de l’industrie du football de sorte que tous les acteurs de la chaîne de cette industrie vivent aisément de leur passion.

Boniface T.

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés