Non-libération des joueurs africains : le Sénégal interpelle la FFF et dénonce des vices de procédure

Dakar (© 2021 Afriquinfos)- Comme souhaité par Vahid Halilhodzic, sélectionneur du Maroc, des fédérations de football du continent se révoltent contre la décision des clubs des ligues françaises de ne pas libérer les joueurs africains pour les deux dernières journées des éliminatoires CAN 2021. La Fédération sénégalaise de football (FSF) a adressé un courrier à la Fédération Française de Football (FFF), lui demandant de prendre les dispositions pour que les joueurs sénégalais convoqués pour ces deux confrontations soient libérés par leurs clubs.

Avec la décision prise conjointement par les clubs professionnels français de retenir leurs internationaux non-Européens en raison des restrictions anti-Covid-19, de nombreuses sélections africaines se sont vu priver d’une grande partie de leurs joueurs phares. C’est le cas du Sénégal qui voit ainsi ravir 12 des 26 Lions convoqués par Aliou Cissé. Ils sont «bloqués» en France. La Fédération sénégalaise de Football n’a pas tardé à réagir. La FSF a écrit à la Fédération française, lui demandait de faire annuler cette mesure jugée discriminatoire.

Pour l’instance, ce refus de libérer les joueurs africains n’a pas suivi les procédures qu’il fallait. En effet, fait savoir la partie sénégalaise, la Ligue de Football Professionnel (LFP) qui s’est basée sur la Circulaire de la FIFA, n’a pas voix au chapitre quand il s’agit de la convocation des joueurs, au regard des dispositions du Statut et des Transferts des joueurs de la FIFA.

Le communiqué de la LFP «ne saurait valoir décision officielle», car le règlement ne «prévoit pas l’intervention d’une autre structure dans la procédure, en dehors de l’Association nationale et des clubs des joueurs convoqués. En outre, les clubs français ont dépassé le délai fixé par la FIFA pour signifier leur refus de libérer un joueur, en mettant 12 jours avant de communiquer leur position, contre 6 autorisés au maximum, une fois reçue la convocation.

Par ailleurs, la FSF reproche aux clubs de Ligue 1 et de Ligue 2 de ne pas avoir cherché à contacter les autorités françaises pour savoir s’il est possible que les internationaux sénégalais bénéficient d’une dérogation à la période d’isolement de 7 jours imposée aux voyageurs en provenance d’une destination hors-UE, ce qui rendrait l’argument des clubs totalement caduc.

Compte tenu de toutes ces considérations, la FSF, demande à la FFF «de prendre les dispositions idoines en vue de la libération par les clubs professionnels français des joueurs» qu’elle a convoqués. On ne sait pas quelle suite la partie française donnera à ce courrier. A l’instar du Maroc qui a demandé à ses joueurs de désobéir à leurs clubs, on s’imagine que les Sénégalais aussi se mettront en mode «rébellion» pour rallier leur sélection.

S. B.

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés