Présidentielle 2021 au Bénin: Patrice Talon promet un scrutin le plus inclusif possible

Porto-Novo (©Afriquinfos)- Le président  Patrice Talon promet pour 2021 un «scrutin inclusif» après avoir organisé en 2019 des législatives sans l’opposition. Le président béninois a fait la promesse-ci mardi dernier, à Djakotomey, devant plusieurs acteurs politiques (présents à l’étape de Djakotomey) dans le cadre de sa tournée nationale de reddition de comptes.

M. Talon a affirmé qu’il est favorable à une élection présidentielle ouverte à tous les partis politiques qui désirent participer à la compétition. En effet, l’actuel chef d’Etat traîne des casseroles  par rapport aux législatives de 2019 organisées sans l’opposition. Il est régulièrement accusé de tout verrouiller et de faire reculer la démocratie béninoise. Mais il s’en défend à propos de la future présidentielle, fixée au 11 avril 2021, et à propos de laquelle il a fait cette promesse, en pleine tournée. «Lors des élections présidentielles qui viennent, ils seront tous présents, les Forces Cauris, les démocrates, a-t-il lancé. Nous allons tout faire pour que les élections soient « inclusives », pour qu’on ne retombe plus jamais dans ce qui s’est passé». Et Patrice Talon d’ajouter : «Je ferai tout ce qui est de mon pouvoir pour que les candidats des autres partis aient leurs parrainages».

Les «Démocrates» désigne le futur parti en création de l’ancien président T. Boni Yayi. «Nous ne croyons pas aux propos du chef de l’État, a réagi son vice-président Nourénou Atchadé au sujet de l’engagement présidentiel. Nous devons obliger Patrice Talon à accepter que dans une démocratie, il doit y avoir des élections pour tout le monde et que ce n’est pas seulement lui qui désigne les personnes qui lui plaisent, pour aller aux élections».

Lors de sa tournée à Djakotomey, Patrice Talon a en outre demandé aux maires des 77 communes du pays à ne pas hésiter à parrainer les candidats de leur choix, fussent-ils de l’opposition, pour un jeu électoral ouvert à tous ceux qui ambitionnent de diriger le pays. Patrice Talon s’est dit par ailleurs rassuré de ce que le prochain président aura les coudées franches pour travailler et poursuivre l’œuvre de développement du pays de laquelle il ne peut se détourner du fait de ce que tout a été déjà planifié et les moyens mobilisés.

Selon les termes des dispositions du Code électoral béninois, nul ne peut être candidat aux fonctions de président de la République ou de vice-président de la République s’il n’est, entre autres, dûment parrainé par un nombre de députés et/ou de maires correspondant à au moins 10% de l’ensemble des députés et des maires.

Innocente Nice

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés