Le président tanzanien promet de combattre les braconniers d’éléphants

Au parlement à Dodoma, M. Kikwete a déclaré que l'opération spéciale anti-braconnage appelée Tokomeza (balayage) se poursuivra. L'opération, menée par l'armée, la police et d'autres organismes sécuritaires, a été suspendue par les autorités la semaine dernière après que des membres du parlement se sont plaints de violations des droits de l'homme au cours de cette opération.

 « Le problème (du braconnage) est effrayant. Beaucoup d'ivoire a été saisi à l'intérieur et à l'extérieur du pays. Au total, nous parlons d'environ 36 tonnes de défenses, ce qui équivaut à environ 15.000 éléphants », a expliqué le président. M. Kikwete a ajouté qu'en 1961, la Tanzanie comptait 350.000 éléphants, mais que ce chiffre avait chuté à près de 55.000 en 1989. Depuis le lancement de l'opération Tokomeza le 5 septembre dernier, 952 braconniers présumés ont été arrêtés et 104 ivoires saisies.  

Selon les derniers chiffres, les braconniers tuent environ 30 éléphants chaque jour en Tanzanie, soit environ 850 tous les mois. Le nombre d'éléphants est passé de 130.000 en 2002 à 109.000 en 2009 en Tanzanie. Les experts estiment que la population entière d'éléphants pourrait être balayée d'ici 2020 si les actes de braconnage se poursuivent. 

 

 

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés