Madagascar : Rajoelina se plaint de "l’incompréhension" de la communauté internationale

 

M. Rajoelina a affirmé que partout dans le monde, des gens descendent dans la rue, ou occupent des places, pour se faire entendre. De même, a-t-il, Madagascar souhaite pouvoir bénéficier de la compréhension manifestée à l’endroit des dirigeants lorsque le peuple malgache s’est soulevé contre un régime contesté, pour revendiquer une vie meilleure, à travers la mise en place d’un véritable changement. « Or, ce ne fut pas le cas, Madagascar, bien au contraire, a dû faire face à l’incompréhension et à l’inflexibilité d’une Communauté Internationale à plusieurs vitesses, sans parler de lecture et d’application dogmatique de textes, alors que des soulèvements populaires ailleurs, dans des conditions identiques, avaient suscité bienveillance et sollicitude », a-t-il martelé. « Des efforts doivent être désormais fournis, pour faire cesser les inégalités de traitement, des pays en crise politique. Il faut prendre connaissance de l’aspiration populaire et de la réalité sur le terrain, pour ne pas se tromper sur la décision à prendre. Ce qui est valable ailleurs, ne l’est-il pas pour autant pour Madagascar », a-t-il continué.

« Malgré toutes les restrictions économiques et sociales, ainsi que l’absence de soutien et d’aide de la Communauté Internationale, dont ils ont pâti ces dernières années, les Malgaches ne sont pas tombés dans le piège du conflit interne dont certains n’auraient pas hésité à profiter (…) et Madagascar a pu éviter la guerre civile », a-t-il dit. Madagascar vit dans une crise politique depuis fin 2008. Des manifestations massives conduites par Rajoelina, maire d’Antananarivo de l’époque, ont fini par la chute du président Marc Ravalomanana. Le 25 mars 2009, ce dernier s’est exilé au Swaziland puis en Afrique du Sud, après avoir remis ses pouvoirs à un directoire militaire le 17 mars. Rajoelina, s’est investi le 21 mars 2009 en tant que président de l’autorité transitoire. Rajoelina n’a pas assisté à l’Assemblée générale de l’ONU en 2009 et 2010 mais après la signature de la feuille de route pour la sortie de crise le 17 septembre 2011, il a pu prononcer son discours sur la tribune de l’ONU en 2011 et 2012. Cette année, c’est la dernière fois qu’il prend la parole en tant que président de la transition puisque l’élection présidentielle malgache se tiendra le 25 octobre prochain.

 

Ces articles devraient vous intéresser :

Réactions sur la non candidature de Rajoelina à la présidentielle
Rajoelina en Tanzanie pour trouver une issue à la crise
Rajoelina et Ravalomanana sont invités au Sommet de laTroïka de la SADC
Madagascar : La SADC invite Ravalomanana et Rajoelina à ne pas se présenter à la présidentielle
Madagascar : Aucune déclaration de candidature de Rajoelina mercredi
Rajoelina insiste sur la souveraineté dans le règlement de la crise
Madagascar : Passation de pouvoir entre Rajoelina et Hery Rajaonarimampianina
Covid-19 : Le président Rajoelina table sur un remède-miracle malgache à base de plantes
Madagascar : La passation de pouvoir entre Rajoelina et Hery Rajaonarimampianina se tiendra vendredi
Madagascar : Rajoelina, Ratsiraka et Albert au dialogue initié par les Eglises
Madagascar : Rajoelina, candidat potentiel à la présidentielle
Madagascar : Paris donne son avis sur la rencontre entre Rajoelina et Ravalomanana
L’état de la pandémie en Afrique au 11 mai 2020
Rajoelina et Ravalomanana interprètent différemment le Sommet de la SADC
Covid-19 en Afrique : communications présidentielles très sollicitées  
Madagascar : Rajoelina relance son appel à une élection paisible
Madagascar : Le candidat Hery Rajaonarimampianina chez Rajoelina
Madagascar : Rajoelina remplace 10 chefs de régions par 8 militaires et 2 civils
Madagascar : Les fonctions du chef de l'Etat seraient exercées collégialement après la démission de ...
Madagascar : Le conclave propose le retrait des candidatures de Rajoelina, Lalao et Ratsiraka
Madagascar : Rajoelina précise les règles de jeu sur la désignationdu futur Premier ministre
Madagascar-Résultats partiels : Rajoelina et Ravalomanana se tiennent dans un mouchoir de poche
Rajoelina à New York pour la 68è Assemblée générale des Nations Unies
Rajoelina en position d'être nommé Premier ministre par son camp

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés