Tchad : une grève des transporteurs paralyse la capitale

N’Djaména (© Afriquinfos 2018)- Les transporteurs tchadiens sont, depuis ce lundi 22 janvier 2018, en grève pour protester contre la hausse du prix du carburant à la pompe.

Cet arrêt de travail de 24 heures a été lancé par le syndicat des transporteurs urbain du Tchad. Les taxis, les bus et autres véhicules de transport en commun avaient déserté les rues de N’djamena.

Les agences de voyage avaient également baissé pavillon, rapporte l’AFP.

Cette situation est consécutive à la hausse du prix du carburant à la pompe depuis le 5 janvier 2018.

Dans les stations d’essence de la capitale, le litre de gasoil est passé de 568 FCFA à 590 et celui de l’essence de 523 à 570 FCFA.

Par ailleurs, une manifestation d’élèves et étudiants de plusieurs établissements de la capitale a été violemment réprimée par les forces de l’ordre qui avait occupé toutes les grandes artères de la ville.

Innocente Nice

 

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés