Tchad : Le pays conclut un accord avec la compagnie chinoise CNPC

"En plus des 400 millions de dollars, l'État tchadien aura une prise de participation de 10 % dans tous ses champs en production. Les permis concernant cinq blocs qui ont été annulés fin juillet seront restitués mais avec de nouvelles conditions. Le Tchad deviendra actionnaire de ces nouveaux permis". C’est en ces termes que le ministre du Pétrole Djerassem Le Bemadjiel a annoncé lundi dernier la conclusion de l’accord signé dans la soirée du 24 octobre entre le gouvernement tchadien et la compagnie China National Petroleum.

 Cet accord met un terme à la procédure intentée devant la Cour internationale d'arbitrage de la Chambre de commerce internationale de Paris pour non-respect des règles environnementales par la compagnie. Le ministère de l'Agriculture et de l'Environnement a également annoncé le retrait de la plainte déposée à N'Djamena en août dernier. Selon le ministre du Pétrole, la compagnie CNPC sera autorisée à exporter le brut de sept champs qui sont prêts à l'exportation depuis le mois de juin à travers le pipeline entre le Tchad et le Cameroun. La CNPC deviendra ainsi la troisième entreprise major après Exxon Mobil et Glencore à exporter du pétrole tchadien.

Malgré le démarrage des procédures judiciaires, la compagnie chinoise a continué d'insister sur sa disponibilité à discuter. Des négociations secrètes ont eu lieu à Paris.

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés