Tchad : L’élection miss 2014 suscite la polémique

«Je mesure 58 kilomètres »,«je suis âgée de 6.935 jours», ce sont quelques unes des bévues prononcées par quelques candidates respectivement pour parler de leur taille et âge. S’ensuit toute une série d’abus de langages, de décalages et de ratées au cours de cette soirée très prisée des Tchadiens, et consacrée à l’élection de la plus belle fille du pays.

Mise à part le bas niveau des candidates, les spectateurs ont dénoncé l’amateurisme de l’animateur en français qui s’est fait remarquer « par ses commentaires indécents, ses frasques et son arrogance sur la scène », selon un spectateur.

Aussi, un autre dénonce le fait que la musique tchadienne ne figure pas dans les morceaux proposés. « N’y a-t-il pas de musicien tchadien capable de composer de la musique à la hauteur de cet événement»? 

Une incompréhension qui pousse le public à proposer, pour la prochaine édition, que les candidates ne s’expriment plus en français, mais dans leur langue locale. Des critiques qui se multiplient via les réseaux sociaux, depuis l’élection.

Par ailleurs, parmi les 18 candidates qui se sont présentées relativement aux 18 régions sur les 23 du pays, la lauréate Mlle Dagossé Elyse âgée de 22 ans a su malgré tout  séduire les membres du jury. Issue de  la région du Chari-Baguirmi, c’est elle qui a finalement obtenu la couronne. Elyse est étudiante en 4ème année de laScience biomédicale à l’Institut des Science de la Santé et de l’Assainissement «Toumaï» de N’Djaména avec une taille de 1,76 et un poids maximal de 55 kg.

Dagossé Elyse,  a devancé Zakia Mahamat Golo et Gondjé Mariana, respectivement première et deuxième dauphine. La miss reçoit comme récompense en plus de sa couronne, un compte bancaire crédité de 500.000 FCFA ainsi que d’un salaire mensuel de 500.000 FCFA payé par une compagne de téléphonie locale.

 

      P. Amah

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés