Tchad: Idriss Déby est conscient de la crise économique que le pays traverse

Ndjamena (© 2016 Afriquinfos)-Au cours d’une rencontre avec des représentants de la majorité présidentielle ce lundi  26 décembre, Idriss Déby n’a pas mâché ses mots.

Le président tchadien a fait état d’une situation économique très difficile, tout en dégageant des mesures drastiques pour y faire face.

Idriss Déby a décrit une situation économique critique. Il a cité notamment la chute du prix du pétrole mais aussi la difficulté, pour le Tchad, à exporter son bétail vers le Nigeria, la Libye et la Centrafrique en raison des problèmes d’insécurité. Des pertes de ressources auxquelles s’ajoutent, selon le président, des hausses de salaires successives accordées dans la fonction publique.

Le président tchadien estime que l’économie ne peut plus supporter les deux phénomènes de façon simultanée.  Outre ces deux handicaps, s’ajoute la grève des fonctionnaires qui dure depuis trois mois. Les syndicats qui ont lancé le mouvement, ne se rendent pas compte du contexte économique actuel selon M. Déby.

Comme mesures pour faire Face à la situation, le chef de l’Etat a donc annoncé en premier lieu la réduction de salaires. Il a visé notamment des primes accordées par l’Etat qu’il décrit comme temporaires, pas éternelles, tout comme la manne pétrolière. Il a parlé également d’un contrôle des prix par le gouvernement. Enfin il a déclaré vouloir interdire que les entreprises étrangères installées au Tchad rapatrient 100 % de leurs bénéfices dans leurs pays d’origine. Il souhaite les obliger à investir en partie sur place.

Les propos d’Idriss Déby s’étaient transformés en charge contre les syndicats. Il a accusé leurs dirigeants d’enrichissement personnel sur le dos des fonctionnaires, allant même les menacer de dissolution au cas où ils politisaient toujours leur action.

Innocente Nice

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés