RCA: Sage report du scrutin présidentiel, mêmes si les grosses difficultés perdurent

«Il y a deux problèmes majeurs : la formation et un problème logistique », ont justifié des responsables du pays.  Il s’agit plus précisément de la formation des agents des bureaux de vote. En effet, le référendum du 13 décembre a démontré l’incapacité de nombre d’entre eux à remplir correctement les documents en question. Conséquence: les résultats de nombreux bureaux n’ont pu être pris en compte et les autorités ne veulent pas que cela se reproduise ! Avec ce report de  trois jours, la campagne devrait donc prendre fin, le lundi 28 décembre au soir, à minuit.

Marie-Madeleine Koué, présidente de l’Autorité nationale des élections (ANE) soutient que «la date du 30 décembre nous irait parfaitement pour les élections présidentielles».

L’Autorité nationale des élections (ANE) a les projecteurs braqués sur elle pour les jours et semaines à venir, puisque lors d’une réunion  vendredi dernier, le  Comité stratégique de suivi des élections se serait plaint du comportement de l’instance, en affirmant qu’elle n’est pas à la hauteur de ses tâches.

Report accepté par tous les candidats

Aucun candidat n’a été contre cette décision de repousser les élections au 30 décembre. Au contraire, certains, à l’instar de Désiré Kolingba, candidat du Rassemblement démocratique centrafricain (RDC)    soutiennent plutôt que le report de trois 3 jours est «très court». «Il faut mieux donner la latitude à l’Agence nationale des élections pour faire un travail correct, que ça ne puisse souffrir d’aucune contestation postélectorale,  pour qu’elle ait véritablement le temps de résoudre toutes les difficultés», estime-t-il.

Innocente Nice

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés