Le Tchad déploie des militaires au Nigeria et au Niger pour lutter contre Boko Haram

lutte contre boko haram

Le Tchad a envoyé des soldats au Niger et au Nigeria dans le cadre de l’opération de lutte contre Boko Haram et le jihadisme, qui a tué une centaine de militaires tchadiens en mars, a annoncé mardi le ministre de la défense nationale.

« Nous avons l’accord des deux autres pays, le Niger et le Nigeria, et nous avons présentement des hommes dans tous ces pays », a annoncé le ministre, le général Mahamat Abbali Salah, à la télévision nationale.

Le Tchad, le Niger et le Nigeria, tout comme le Cameroun, sont limitrophes du lac Tchad, une immense étendue d’eau et de marécages parsemée d’une multitude d’îles, devenues des repères idéaux pour Boko Haram.

Une longue attaque des jihadistes de Boko Haram sur une base militaire située sur la presqu’île de Bohoma avait tué 98 militaires tchadiens le 23 mars.

« Notre objectif est de nettoyer toute la zone insulaire », a affirmé le ministre, qui évoque un déploiement de « cinq secteurs », sans préciser le nombre d’hommes mobilisés.

Le président Idriss Déby Itno, 67 ans dont près de 30 au pouvoir, s’est rendu sur place après l’attaque et s’est installé dans la région, affirmant organiser la contre-attaque, baptisée « colère de Bohoma », sur le terrain.

Lutte contre Boko Haram et le jihadisme dans la Sahel

Les pays de la région sont déjà organisés pour lutter contre le groupe jihadiste depuis 2015 au sein de la Force multinationale mixte (FMM), une coalition régionale engagée autour du lac Tchad avec l’aide de comités de vigilance composés d’habitants.

L’insurrection de Boko Haram a fait 36.000 morts et près de 2 millions de déplacés dans le Nord-Est du Nigeria depuis son début en 2009, selon l’ONU. Le groupe jihadiste a étendu son action au Niger, au Tchad et au Cameroun voisins.

Ne ratez pas de nouvelle sur Boko Haram et le jihad

Les shebabs initient un forum sur «le Jihad en Afrique de l’Est»

Tchad: Une quarantaine de morts dans des violences intercommunautaires

 

Ces articles devraient vous intéresser :

Cameroun: sept civils tués par deux kamikazes de Boko Haram
Pour gagner du respect, l’Afrique doit lutter contre le Covid-19 avec ses propres forces
Tchad : Dix-huit morts dans une attaque de Boko Haram
Niger: début du procès des membres présumés de Boko Haram à Diffa (sud-est)
Le Tchad clame s'être débarrassé de Boko Haram
3000 soldats de l’UA au Sahel pour renforcer les force G5 Sahel et Barkhane
Sahel: 4 premiers cas confirmés de coronavirus parmi les soldats de Barkhane
Niger : début d'une nouvelle vie pour une centaine de repentis de Boko Haram
Sahel : qui sont les hommes forts du Djihad après la mort de Droukdal, l'émir d'AQMI ?
Nigeria : Le bilan d'une attaque de Boko Haram dans le Nord-Est grimpe à 65 morts
Nigeria : Les attaques de Boko Haram inquiètent les Nations Unies
L'engagement français au Sahel à l'épreuve du coup d'Etat au Mali
Sahel : Le G5 a besoin du Tchad pour stabiliser la région
Sahel : en pleine pandémie du Covid-19, risque d’insécurité alimentaire pour 5 millions de personnes
Lutte contre boko haram: l'armée nigériane doit s'adapter aux tactiques de guérilla
Près de 22.000 disparus dans le conflit contre Boko Haram au Nigeria (CICR)
Qui se cache derrière le pasteur nigérian qui a "adopté" 4.000 enfants réfugiés de Boko Haram
Ibrahim Fakoura, "figure de proue" de Boko Haram tuée
Opération Takuba : la Suède envisage l’envoi de 150 soldats au Sahel
Le Tchad toujours dans sa « lutte légitime contre Boko Haram » (Idriss Déby)
Les armées du Mali, du Niger et du Burkina accusées d'exactions contre les civils au Sahel
Nouvelles tactiques anti-Boko Haram de l'armée au Nigeria
Niger: 12 villageois tués par Boko Haram dans la région de Diffa
Menace terroriste au Sahel : Le Mali et le Burkina Faso répondent au Conseil des droits de l’homme

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés