Disparition ce 20 avril du président Idriss Déby Itno en «défendant l’intégrité territoriale du Tchad»

N’Djamena (© 2021 Afriquinfos)- Le Maréchal Idriss Déby Itno est décédé ce 20 avril des suites de blessures contractées lors de combats contre les rebelles du FACT (Front pour l’alternance et la concorde, dans le centre-ouest du Tchad).

 A 68 ans, Idriss Déby Itno (au pouvoir depuis 1991), venait d’être déclaré réélu (près de 80% des voix selon les chiffres provisoires) pour la 6è fois dans le cadre d’une présidentielle contestée et boycottée par ses principaux opposants.

«Le président de la République, chef de l’État, chef suprême des armées, Idriss Déby Itno, vient de connaître son dernier souffle en défendant l’intégrité territoriale sur le champ de bataille. C’est avec une profonde amertume que nous annonçons au peuple tchadien le décès ce mardi 20 avril 2021 du maréchal du Tchad», a annoncé le porte-parole de l’armée, le général Azem Bermandoa Agouna, dans un communiqué lu à l’antenne de ‘TV Tchad’ ce mardi.

Autrement dit, le président tchadien Idriss Déby Itno «est décédé mardi des suites de blessures reçues alors qu’il commandait son armée dans des combats contre des rebelles», selon les détails fournis par le porte-parole précité sur la télévision d’État.

Militaire de formation (formé à l’Ecole de guerre de Paris) et devenu rebelle avant d’accéder au pouvoir, Idriss Déby Itno a eu à faire face à d’importantes descentes rebelles sur la capitale N’Djamena, en 2006 d’une part, et en 2008 d’autre part.

Le Maréchal Idriss Déby Itno (de l’ethnie Zagawa) a fait sa dernière apparition sur la scène panafricaine vendredi dernier, à Brazzaville, lors de la prestation de serment précédée d’investiture de son pair Sassou-N’guesso du Congo.

La mort du chef de l’exécutif tchadien plonge la lutte internationale anti-djihadisme dans le Sahel dans de grandes incertitudes, tant ses contingents jouent un rôle déterminant depuis plusieurs années dans l’engagement de combats clés contre plusieurs mouvements islamistes et autres bandits armés qui écument cette région d’Afrique.

E. G.

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés