La RDC adresse une invitation au Pape François pour  2021

Rome  (© 2020 Afriquinfos)-Alors qu’il était en visite au Vatican, ce vendredi, le Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi a saisi cette occasion pour adresser une invitation au Pape François à visiter la RDC en 2021.Le Chef de l’Etat a annoncé cette nouvelle au cours d’une interview accordée à Radio Vatican à la suite de cette rencontre.

« Cette fois-ci, je l’ai fait d’une manière officielle étant donné le caractère de la rencontre et j’ai promis même de faire suivre l’invitation écrite officialisée », a déclaré le Président de la République qui a ajouté avoir vu sur le visage de sa sainteté, une immense joie qui sera la sienne de venir en RDC.

« J’ai souhaité que ça soit en 2021, l’année où j’exercerai la présidence de l’Union Africaine. En ce moment là ça sera une grande année pour la RDC de recevoir le Saint Père », a-t- il dit.

Félix Tshisekedi a indiqué « qu’il a rencontré une imminente personnalité qui a une parfaite connaissance de notre pays, des souffrances de notre peuple et le besoin de notre pays, c’est vraiment un acte que je vais garder pour le reste de la vie ».

M. Tshisekedi a par cette même occasion rendu hommage aux FARDC pour la prouesse observée dans la traque des groupes armés dans la partie Est de la RDC.

A ce sujet, le Président de la République a affirmé qu’il y a une note d’espoir d’abord par rapport à la sécurité des populations surtout au Grand Nord particulièrement à Beni.

« J’étais aussi de ceux qui ignoraient les grands faits de notre armée. Depuis que je suis à la tête de ce pays, je m’en suis rendu compte et je me suis juré de tout faire pour que nos forces armées, celles qui protègent notre territoire, nos vies à nous Congolaises et Congolais, tout faire pour que leurs conditions de vie soient améliorées », a déclaré le Chef de l’Etat, avant d’ajouter que « les Forces Armées de la République Démocratique du Congo sont des braves citoyens qui, de manière admirable, ont mis en déroute l’ennemi ».

Enfin, s’agissant de l’opposition, le Président de la République a assuré qu’en garantissant les droits et les libertés de tous, il a rencontré leurs désidératas. Pour le reste, « je leur souhaite bonne chance dans leur évolution et rendez-vous en 2023 lorsqu’il y aura encore une autre compétition électorale », a-t-il déclaré.

V.A.