Le chef de l’ONU bientôt en RDC pour encourager la lutte contre Ebola

KINSHASA (© 2019 AFP) – Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, se rendra en fin de semaine prochaine en République démocratique du Congo, notamment dans le Kivu (est) pour rencontrer des survivants et des personnels soignants, a annoncé mercredi son porte-parole.

Antonio Guterres est attendu samedi 31 août dans cette province congolaise au terme d’un voyage qui l’aura conduit au préalable en France pour un sommet du G7 et au Japon pour une conférence sur le développement en Afrique, a précisé Stéphane Dujarric, lors de son point de presse quotidien. Cette visite en RDC, initialement envisagée à l’été 2018, avait été repoussée à plusieurs reprises pour diverses raisons. Son déplacement dans ce pays durera trois jours avec une première visite dans la province du Nord Kivu « pour mobiliser davantage de moyens face à l’épidémie d’Ebola », a indiqué le porte-parole. Il rencontrera des survivants et des personnels soignants dans un centre de traitement contre la maladie. Dans l’est congolais, il étudiera aussi l’application du mandat de la force de Casques bleus pour protéger les civils et aider les autorités à consolider la stabilité dans le pays, a-t-il ajouté.

Antonio Guterres verra ensuite à Kinshasa le président congolais Félix Tshisekedi et d’autres responsables gouvernementaux, des membres de l’opposition et des représentants de la société civile. Depuis une année, la RDC lutte contre la dixième épidémie d’Ebola sur son sol. La maladie qui se transmet par contact humain direct a déjà tué plus de 1.930 personnes. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) l’a élevée au rang d’urgence sanitaire mondiale.

Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, le 12 juillet 2019 à Beira, au Mozambique (AFP).

 

Ces articles devraient vous intéresser :

RDC: "Il faut faire plus" face à Ebola et aux milices, lance le patron de l'ONU à Beni
Lancement d'un Centre onusien pour booster la riposte au Covid-19 en Afrique
Libye : l'ONU dénonce une escalade et des "actes de représailles"
Cameroun/L'ONU se félicite de la détente en cours, Macron parlera du sujet avec Biya
Afrique australe: 45 millions de personnes menacées par la famine, selon l'ONU
Sahel : l'ONU alerte sur un prochain péril humanitaire majeur
L'ONU lance un appel au continent en vue d’une réforme de sa législation pour l'imposition de l'écon...
L’ONU appelle à financer la réponse humanitaire au Mali où près de 4 millions de personnes ont besoi...
7,9 millions de personnes auront besoin d'aide humanitaire en 2020 dans le nord-est du Nigeria, selo...
Frappes aériennes meurtrières en Libye de juillet 2019 : L'ONU appelle à une enquête indépendante
Massacre au Cameroun: l'ONU veut une enquête "indépendante, impartiale"
Ghassan Salamé, l'envoyé spécial de l'ONU pour la Libye vient de démissionner
Libye: un ancien haut dirigeant de la rébellion anti-Kadhafi décède du coronavirus (parti)
Guinée-Bissau : l’ONU salue le bon déroulement du scrutin présidentiel
Covid-19 : le chef de l’ONU appelle à affronter ensemble un ennemi commun
Paix et la sécurité en Afrique : L'UA et l'ONU s'engagent à intensifier leur partenariat
Un "terrible prix à payer" si la communauté internationale échoue au Soudan, selon l'ONU
Le Conseil de sécurité de l'ONU réclame la libération de Soumaïla Cissé
Barrage du Nil : à l'ONU, soutiens à l'UA pour régler la crise
L'ONU aux dirigeants africains: ‘Luttez contre le terrorisme et les changements climatiques'
Le régime de sanctions contre le Mali vient d’être renouvelé pour un an par le Conseil de sécurité d...
Sahara occidental: Le chef de l'ONU espère le maintien d'une "dynamique" politique
Covid-19 : L’ONU craint une montée de contaminations en Ethiopie en provenance d’Arabie
Libye: Paris regrette la démission de l'émissaire de l'ONU Ghassam Salamé

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés