Une nouvelle campagne de riposte contre le poliovirus sauvage

Le ministre de la Santé Publique de la République démocratique du Congo (RDC), Victor Makwenge Kaput, a annoncé mercredi, au cours d'une conférence de presse à Kinshasa, l'organisation d'une nouvelle campagne de riposte contre le poliovirus sauvage (PVS) dans les provinces du Bas- Congo (Ouest), du Bandundu (Ouest), du Kasaï occidental (Cerntre), du Katanga ( Sud-Est) et dans la ville de Kinshasa.

Cette phase ciblera les enfants de 0 à 59 mois dans toutes les provinces visées, respectivement du 25 au 27 juin 2011 pour le Bas- Congo, le Bandundu, le Kasaï occidental et le Katanga, et du 25 au 29 juin 2011 pour la ville de Kinshasa et la zone de santé de Massa où tout le monde sera vacciné. Elle sera le quatrième passage pour la ville de Kinshasa.

Le ministre Makwenge a expliqué que la prochaine campagne de riposte sera organisée compte tenu de la situation épidémiologique du pays face au PVS et de la nécessité d'atteindre l'objectif d' arrêter la circulation du PVS qui constitue un grand tournant vers l'éradication de cette épidémie.

Lors de cette campagne, 13.530.709 personnes seront vaccinées contre la poliomyélite pour un coût de 5.157.912 dollars américains.

Le Dr. Victor Makwenge a rappelé les risques qu'un cas de poliovirus confirmé fait courir à plus de 200 personnes dans son environnement. Le comité du conseil technique de l'OMS pour l' éradication de la polio formule la recommandation selon laquelle le dernier cas de PVS doit être suivi par au moins deux passages d' AVS (activité de vaccination systématique). L'OMS considère tout cas de PVS dont la date de début de paralysie est de 10 jours ou plus après le début de la dernière campagne comme étant infecté après la campagne. C'est malheureusement le cas des provinces ci- haut citées.

Depuis le début de l'année 2011 jusqu'à ce jour, 54 cas de poliovirus sauvage, dont 33 cas à Kinshasa et 12 au Bandundu, sont confirmés dans les laboratoires de la capitale. Ces cas sont répartis de la manière suivante : pour les moins de 15 ans, 8 au Bandundu, 5 au Bas-Congo, un au Kasaï occidental et au Katanga, et 15 à Kinshasa. Pour les 15 ans et plus, on a enregistré 12 cas dans le Bandundu, un dans le Bas-Congo et au Kasaï occidental, aucun cas au Katanga, ainsi que 18 à Kinshasa.

Au mois de mai 2011, la RDC avait organisé la deuxième phase de journées nationales de vaccination qui correspondait au troisième passage dans la ville de Kinshasa.

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés