Après 17 ans au pouvoir, Joseph Kabila a officiellement revêtu son manteau de Sénateur à vie 

Kinshasa (© 2020 Afriquinfos)- Pour la première fois depuis son départ de la présidence de la République, Joseph Kabila Kabange, devenu légalement Sénateur à vie, a pris place au Palais du peuple ce 15 septembre 2020, où a été ouverte la session ordinaire la session de septembre du Sénat de la RD Congo. 

 Emotion et curiosité étaient au rendez-vous à son arrivée mardi matin, aussi bien dans la foule que dans la salle de la plénière. L’ex-chef d’Etat a eu droit à un standing ovation. Chaque Sénateur voulait prendre une photo avec lui. 

Le Sénateur Modeste Bahati Lukwebo a apprécié la présence de l’ancien président de la République Joseph Kabila, devenu Sénateur à vie. Ancien allié de Joseph Kabila, il estime que la présence de ce dernier sera bénéfique aux Sénateurs. «La présence du Sénateur à vie Kabila, nous l’apprécions tous, du fait d’abord que nous allons bénéficier de son expérience, il a eu à gérer le pays pendant plusieurs  années, il connaît beaucoup de choses. Ensuite, il faut considérer une présence tout à fait normale en tant que Sénateur.

Il est Sénateur à vie c’est vrai,  mais il est d’abord Sénateur. Raison pour laquelle nous lui souhaitons la bienvenue, et nous allons sûrement bénéficier de son expérience dans le cadre du travail qui est le nôtre. Nous avons deux missions principales comme vous le savez. Celle de légiférer et celle de contrôler la gestion de l’Etat», a résumé le politique Bahati Lukwebo après l’ouverture de la session parlementaire au Sénat. Une position partagée par plusieurs Sénateurs.  

 Session du Sénat aux allures politiques ou budgétaires ? 

 La session de septembre qui commence est essentiellement budgétaire. Elle sera aussi consacrée à plusieurs dossiers politiques. Mais la  présence de Joseph Kabila démontre bien que cette session sera plus politique que budgétaire, à l’analyse des matières qui y seront traitées. Notamment le dossier du président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), les réformes électorales et plusieurs autres questions majeures qui divisent le Front commun pour le Congo (FCC) dont Joseph Kabila est l’autorité morale, et l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), parti du président de la République, Félix Tshisekedi. 

Au cours de son discours mardi dernier, le président du Sénat Alexis Thambwe a invité le gouvernement à déposer le projet de loi des finances 2021 au Bureau de l’Assemblée Nationale dès le début de la session en cours. Il a aussi dénoncé ce qu’il qualifie d’ingérences étrangères récurrentes dans les affaires intérieures de l’Etat par certaines missions diplomatiques. «Rentrée parlementaire hautement politique avec la participation active du Sénateur à vie Joseph Kabila Kabange, artisan de la première alternance démocratique en RDC», a raillé un membre du PPRD (formation de Kabila). 

 V. A.

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés