Forum Afrique 2021 du CIAN: Sofibanque a vanté les capacités d’adaptation des banques congolaises face à la Covid-19

Paris (© 2021 Afriquinfos) – Le Forum Afrique coorganisé par le Conseil français des investisseurs en Afrique (CIAN) et le quotidien français, L’Opinion, s’est tenu à Paris le 1er juillet. Au nom de la la Sofibanque, un des acteurs majeurs du secteur financier en République Démocratique du Congo (RDC), son Administrateur Directeur Général, Henry Wazne, a activé pris part aux débats portant principalement sur la résilience du continent africain face à la Covid-19. Il en a profité pour mettre en exergue la force d’adaptation des banques congolaises à travers la digitalisation, mais aussi les opportunités qu’offrent la RDC aux investisseurs.

Organisé en mode présentiel et virtuel, le Forum Afrique du CIAN a vu la participation de plus de 9.000 personnes à travers le monde. Parmi les heureux élus qui étaient à Paris, Henry Wazne, Administrateur Directeur Général de la Sofibanque. Le dirigeant de la 3ème banque commerciale de la RDC en termes d’actifs totaux, était l’un des orateurs à la table-ronde axée sur «La crise, accélérateur de la transformation des entreprises en Afrique», aux côtés d’Etienne Gradet, Managing Partner de Deloitte Afrique, Mame Fatou-Gueye Dioum, Responsable Partenaire de Microsoft pour l’Afrique du Nord, Ouest et Centre, et de Sami Agli, Président de la Confédération algérienne du patronat citoyen (CAPC).

H. Wazne s’est mis dans la peau d’ambassadeur du secteur bancaire et de la RDC à cette assise d’envergure : «La participation de la Sofibanque, l’une des principales banques de la République Démocratique du Congo, au Forum Afrique du CIAN, est un formidable coup de projecteur sur un pays à fort potentiel, sur le plan économique. C’est avec beaucoup de fierté et d’engagement que nous travaillons quotidiennement, à travers l’offre de nos produits et services, pour que la République Démocratique du Congo devienne, pour les investisseurs du monde entier, une place économique incontournable dans le continent africain», a-t-il déclaré.

Il s’est évidemment épanché sur l’environnement qu’il connaît le mieux, celui des banques congolaises notamment leur résilience face à la crise. Ces dernières, tout comme bon nombre d’entreprises de la RDC, se sont tournées vers la digitalisation pour répondre aux attentes de leurs clients.

Selon Monsieur Wazne, l’utilisation de plus en plus grandissante des outils digitaux au sein des banques congolaises serait l’un des principaux impacts de la crise. Ces outils ont des effets bénéfiques car ils participent notamment au développement des stratégies internes de management et favorisent l’inclusion financière.

Henry Wazne a en outre salué l’abnégation des populations africaines et celles congolaises en particulier face à cette crise pandémique.

S. B.

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés