Ouganda : Les communautés homosexuelles en danger

Simon Lokodo, ministre de la déontologie, a accusé un grand nombre d’ONG d'être soutenues financièrement par l'étranger, et d’inciter les enfants ougandais à assumer et revendiquer leur homosexualité. Le ministre, ancien prêtre catholique, explique que les ONG, à travers l’argent qu’elles reçoient, « renforcent », « accroient » et « recrutent » des homosexuels. Lundi, Simon Lokodo avait fait interdire une conférence sur les droits des homosexuels organisée dans un hôtel des environs de Kampala. La police a arrêté une quinzaine de militants venus d’Ouganda, du Rwanda, du Kenya et de Tanzanie.

Un projet de loi, à l’agenda du Parlement depuis près de trois ans, prévoit un durcissement des peines contre les relations homosexuelles considérées comme illégales dans le pays, et l'interdiction de la « promotion » de l'homosexualité et de tout soutien financier destiné aux gays et lesbiennes. Un texte précédent, non voté pour l’instant, prévoyait la peine de mort ou la prison à perpétuité pour les homosexuels récidivistes. Ce texte a suscité une vive opposition de la part des pays étrangers, qui ont menacé l’Ouganda de suspendre ses aides. Pour Mohammad Ndifuna, directeur de l’ONG Human Rights Network Uganda, cette annonce fait partie d'une offensive plus vaste du gouvernement contre la société civile.

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés