L’Ouganda en alerte face à la sécheresse et aux maladies

Dans un communiqué publié à Kampala, le département a déclaré qu'au cours du mois prochain, le climat ensoleillé et sec attendu sur plusieurs parties du pays, et en particulier dans les régions pastorales, conduirait probablement à une diminution des feuillages et pâturages accessibles au bétail.

Un déclin des ressources en eau disponibles est probable dans la plupart des régions du pays, indique le communiqué.

"La probabilité de températures diurnes élevées (entre 30°C et 40°C), en particulier dans les zones nord et nord-est du pays, pourrait donner lieu à des canicules, qui constituent un risque pour la santé. Il est également à noter que des cas de méningite pourraient également se déclarer dans ces endroits", indique le communiqué.

Le département attribue entre autres ces conditions climatiques aux vents en provenance du désert d'Arabie.

"Ces vents soufflant (du Nord-Est) sur l'Ouganda sont des vents continentaux qui ont traversé l'Éthiopie, la Somalie et le Soudan. C'est pourquoi quand ils arrivent en Ouganda, ils ont déjà perdu toute humidité sur leur chemin et sont devenus des vents chauds et secs", explique ce communiqué.

L'Ouganda n'est pas d'ordinaire exposé à des conditions climatiques difficiles sauf dans la région semi-aride du nord-est du pays.

Au cours des quatre dernières décennies, cette région a traversé une sécheresse sévère, amenant près d'un million de personnes au bord de la famine.

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés