Covid-19: Le don du Président Obiang aux 17 partis politiques de son pays divise

Don du Président Obiang

Don du Président Obiang | Face au confinement strict de Malabo et Bata, les deux grandes villes de la Guinée Equatoriale, en vue de depuis mi-avril paralyse l’économie du pays et fait polémique, le président Teodoro Obiang Nguema avait fait don de 85 millions de francs CFA aux partis pour qu’ils nourrissent leurs partisans, avait annoncé la télévision nationale TVGE le 26 mai.

Mais deux partis équato-guinéens ont affirmé avoir préféré donner à des associations les fonds offerts par le président Obiang Nguema pour répondre aux besoins alimentaires de leurs militants pendant le confinement dû au nouveau coronavirus, a appris l’AFP auprès de ces partis mercredi.

Le CPDS (Convergence pour la démocratie sociale, l’un des rares partis d’opposition tolérés) a ainsi affirmé dans un communiqué avoir fait don à la Croix rouge nationale de 5 millions de francs CFA, environ 7.600 euros, « sa part obtenue de 85 millions de franc CFA (130.000 euros) offerts par le président de la république aux 17 partis politiques légaux du pays ».

Pour Andrés Esono Ondo, secrétaire général du CPDS, le don du président Obiang Nguema, , « est du clientélisme et un piège à l’opposition », a fustigé

« Nous avons demandé à ce que le gouvernement s’assoit avec l’opposition pour apporter des idées, des propositions, le gouvernement n’a pas voulu et c’est l’argent qu’il préfère donner, l’argent ne nous intéresse pas », a tranché M. Esono Ondo.

Ce montant « ne suffirait pas à alléger les difficultés de nos militants à travers le pays », a-t-il ajouté, concluant: « le Covid-19 ne fait pas de distinction idéologique »

.Le parti de coalition sociale-démocrate (PCSD), qui fait pourtant partie de la majorité présidentielle, a également refusé le don présidentiel, sans justifier sa décision.

« La coordination exécutive du PCSD a envoyé son coordinateur général faire un virement bancaire sur le compte du fonds national de lutte contre le Covid-19 », s’est contenté d’indiquer le parti dans un communiqué publié fin mai.

Les tensions en Guinée équatoriale sur la gestion de la crise du coronavirus ont conduit les autorités à exiger le « départ immédiat » de la représentante de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), accusée par le Premier ministre d’avoir « falsifié » les données de l’organisation sur le nombre de cas dans le pays.

Le président Obiang Nguema est détenteur du record mondial des chefs d’Etat en exercice avec 40 ans de pouvoir.

V.A.

Ces articles devraient vous intéresser :

Les marchés financiers mondiaux grippés ce lundi à cause du Coronavirus
Mali : KeyOpsTech signe un partenariat avec ‘La Poste du Mali’ et dresse un bilan positif de son act...
Guinée : Une mission de la Cédéao attendue à Conakry
L'Angola, le Sénégal, le Cameroun, le Ghana et le Nigéria parmi les plus durement touchés par le Cov...
La Libye menacée par la propagation du Covid-19 en raison de l’insécurité et d’un système de santé a...
Un premier cas de coronavirus confirmé en Afrique du Sud
L’état de la pandémie en Afrique au 30 mai 2020
La rentrée politique de Barack Obama : contre le Covid-19 et Trump
Crise du Covid-19 : les étudiants africains d’HEC Paris témoignent
Coronavirus en Afrique : le nombre de décès dépasse 117 alors que les cas confirmés grimpent à 3.924
Coronavirus : des officiels français expliquent l’Initiative «Covid-19 - Santé en commun»
Guinée équatoriale : le président reconduit à la tête du parti au pouvoir pour une "durée indétermin...
Coronavirus: Le Maroc annule l'édition 2020 du festival Mawazine
Lueur d'espoir pour le développement d'un vaccin contre le coronavirus
La CEDEAO dément son approbation du Covid-Organics prisé ailleurs en Afrique
L’état de la pandémie au 29 juillet 2020
Covid-19 : Washington injectera 5 milliards de dollars dans la santé mondiale, avec l'Afrique comme ...
La Chine appelle davantage de soutien international à la lutte de l'Afrique contre le COVID-19
Sahel: 4 premiers cas confirmés de coronavirus parmi les soldats de Barkhane
Coronavirus : un traitement « prometteur » à base de chloroquine à l’essai en France
Kenya : L’ex-président Daniel arap Moi décédé à l’âge de 95 ans
Covid-19 : Le Mali maintient ses élections législatives malgré la menace de l’épidémie
Covid-19 dans le monde: Le seuil des 5 millions de contaminations franchi
(COVID-19) : Le parlement français adopte une loi instaurant l'état d'urgence sanitaire pour deux mo...

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés