Tchad : Sommet de la CEEAC, Idriss Deby cède sa place à Ali Bongo

 

Près de trois semaines après les assises de Libreville, les présidents des États membres de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale se sont retrouvés pour passer au peigne fin la vie de l’institution.

Plusieurs décisions importantes ont sanctionné les travaux de cette nouvelle rencontre des dix chefs d’Etat.

A l’issue des travaux, c’est le président gabonais, Ali Bongo Ondimba qui a été désigné par ses pairs pour succéder au Président tchadien Idriss Deby à la tête  de la CEEAC depuis six ans.En marge de ce jeu de chaise, le Rwanda a officiellement réintégré la communauté.

Un accord a été signé entre le Secrétaire général de la CEEAC, Ahmad Allammi et le ministre de l’intérieur de Paul Kagamé à cet effet.
Enfin,  cette rencontre des Chefs d’Etat et de gouvernement a été  également l’occasion de désigner l’ex-Président tchadien, Goukouni Weddeye comme médiateur de la CEEAC auprès des pays des Grands lacs et du Burundi.Le président sortant n’a pas manqué d’adresser un message avant de rendre le tablier.

«Les échanges de la 16ème session constituent le gage certain de l’avenir que nous voulons prometteurs pour notre communauté», a déclaré le Président tchadien, qui a également invité ses pairs à la vigilance, car, «la paix et la sécurité sont menacées par le phénomène du terrorisme». «C’est un défi majeur que les Etats membres doivent relever, en mettant leurs efforts et moyens en commun »a soutenu Idriss Deby. 

De son côté, le nouveau président de la CEEAC, le chef d’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba, a tiré une révérence au président sortant pour avoir mené avec beaucoup de dextérité et de tact son mandat à la tête de la CEEAC. Ali Bongo a souligné les avancées notables réalisées par l’institution sous le leadership de son homologue dans les domaines de la sécurité, de la paix et de la lutte contre le terrorisme. 

«Ensemble, nous ferons avancer le processus de l’intégration dans la sous-région», a promis le nouveau président de la CEEAC. A ce jour , la CEEAC compte onze pays: Angola, Burundi, Cameroun, République centrafricaine, République du Congo, République démocratique du Congo, Gabon, Guinée Equatoriale, Tchad, Sao Tomé-et-Principe et le Kenya qui a nouvellement intégré l’institution lors de ce 16ème sommet.

Larissa AGBENOU

Ces articles devraient vous intéresser :

Centrafrique : Report au 18 avril du Sommet de la CEEAC prévu lundi à N'Djamena
Centrafrique : Michel Djotodia se rendra au sommet de N'Djamena reporté à jeudi
La Guinée Bissau accueille du 9 au 11 juillet 2019 le 3ème Forum régional de la conservation de l'Af...
La CEEAC "prend acte de la création du Conseil national de transition" en RCA
Intégration en Afrique centrale/Le Document de stratégie 2019-2025 désormais connu du grand public
L'Afrique centrale prépare un Plan d'extrême urgence sur la lutte anti-braconnage
Centrafrique : Vers une légitimation régionale et internationale des Séléka ?
Le président tchadien réclame plus de sacrifices en faveur de la Centrafrique
Centrafrique : La CEEAC demande aux rebelles de mettre immédiatement fin aux exactions contre la pop...
Le PM centrafricain ne peut pas être révoqué pendant la transition, selon la CEEAC
La CEEAC se bat pour le développement du concept civil de la FOMAC
Congo : Création en juillet d'un Fonds pour l'économie verte en Afrique centrale
Afrique centrale : Des experts étudient le renforcement de l'intégration
L’engagement de l’Afrique Centrale à faire perpétuer le franc CFA
Accord de partenariat économique : Levée de blocages dans les négociations entre la CEEAC et l'UE
La CEEAC dotée d'une nouvelle Commission, sa réforme institutionnelle validée
La CEDEAO et de la CEEAC vont adopter une déclaration commune sur la sécurité
Afrique : Le secrétaire général du CEEAC dans la ligne de mire de l’Union Européenne
Centrafrique : Discussions pour la désignation d'un conseil national de transition
Tchad : Se coaliser pour l’autonomie énergétique en Afrique centrale
Les questions sécuritaires au cœur d’une rencontre à Lomé entre des experts de la Cedeao et de la Ce...
Le président tchadien appelle la FOMAC à contribuer à la sécurisation de Bangui
La CEDEAO prend des sanctions politiques et économiques contre le Mali
L'ONU et les Etats d'Afrique centrale mettent en place un cadre de coopération

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés