Gabon : Deux hauts responsables inculpés dans le cadre de l’opération anticorruption

Libreville (© Afriquinfos 2018)- Lancée début 2017 au Gabon par les autorités gabonaises,  l’opération anticorruption « Mamba », a permis d’arrêter et d’inculper deux hauts responsables pour des faits de malversation financière à Libreville, a indiqué jeudi le parquet.

Il s’agit de Juste-Valère Okologo, directeur général de la Société nationale immobilière (SNI), et d’Alain Ditona, président du conseil d’administration de la Compagnie minière de l’Ogoué (Comilog, filiale du groupe Eramet) et ancien patron de la Caisse de dépôts. Ils ont été inculpés mercredi pour malversations financières, selon le procureur de la République, Steeve Ndong Essame Ndong.

Après avoir été placés en garde à vue mardi 23 janvier, Okologo et M. Ditona ont été remis en liberté provisoire mercredi par le juge, alors que de nombreuses personnes poursuivies dans le cadre de l’opération « Mamba » comme les ex-ministres Etienne Dieudonné Ngoubou et Magloire Ngambia sont en détention préventive depuis plusieurs mois.

D’après le quotidien national l’Union, M. Okologo a été inculpé pour « détournement de deniers publics, paiement excessifs des services et biens non livrés ».

Il aurait détourné de l’argent destiné à un projet de construction de logements pour d’autres constructions d’immeubles ne faisant pas partie du programme initial selon les premiers éléments de l’enquête, précise  le journal.

  1. Ditona a été inculpé pour « détournement de deniers publics, violation de procédures des marchés publics », selon la même source.

Il lui est reproché une possible malversation financière suite à la vente de deux terrains pour 8 milliards de FCFA (12 millions d’euros), ainsi que l’attribution de marchés d’aménagement du territoire de gré à gré, indique le quotidien national.

  1. Ditona travaillait dans le dossier de la vente des terrains avec l’ex-ministre de l’Economie Magloire Ngambia, inculpé lui aussi pour « détournement de deniers publics » et en détention préventive depuis janvier à la prison centrale de Libreville.

Pour information, l’opération « Mamba » a permis d’écrouer plusieurs personnalités publiques, hauts fonctionnaires et ex-ministres, dont celui du Pétrole.

Les avocats de la défense des personnes poursuivies dans le cadre de « Mamba » dénonce une opération à visée « politique ».

Aucun n’a été jugé à ce jour, alors que la presse gabonaise a fait état de la mise en place prochaine d’une Cour criminelle spéciale pour juger les présumés auteurs de détournements de fonds publics.

I.N

 

 

Lire aussi

Related Posts

None found

Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés