Afrijet accélère le renouvellement de sa flotte en acquérant un nouvel ATR 72-600

Libreville (© 2022 Afriquinfos)- La compagnie gabonaise confirme son choix d’ATR de dernière génération afin de renouveler et d’élargir son réseau, avec des turbopropulseurs efficaces et responsables.

ATR finalise actuellement la vente d’un nouvel ATR 72-600 à la compagnie aérienne d’Afrique centrale, Afrijet. Celui-ci sera livré avant la fin de l’année 2022. Cette commande portera à six ATR la capacité totale de la flotte d’ici 2023, ce qui permettra dès lors d’ouvrir de nouvelles lignes et d’augmenter les fréquences des vols.

En ayant opté pour des ATR d’occasion dans un premier temps, puis pour des ATR 72-600 loués en 2020, Afrijet bénéficie désormais de l’efficacité d’ATR dans le développement de réseaux régionaux, offrant ainsi une connectivité plus responsable et plus inclusive aux communautés et aux économies africaines. «La connectivité régionale a un impact significatif sur les économies locales et l’intégration régionale. Pour être efficace en Afrique, un avion doit être rentable, fiable et polyvalent. De plus, le territoire spécifique sur lequel Afrijet opère, comprenant notamment la forêt équatoriale – la deuxième plus grande forêt tropicale du monde après l’Amazonie – constitue une raison d’autant plus forte de choisir l’avion le plus responsable du marché pour ces connexions essentielles», se félicite Marc Gaffajoli, Administrateur d’Afrijet.

Fabrice Vautier, Senior Vice-président commercial d’ATR, a quant à lui souligné au sujet de la qualité des services du constructeur mondial: «La grande majorité du trafic en Afrique est concentré sur quelques routes bien desservies. Il existe donc un réel besoin de relier les villes dites secondaires. Afrijet est en mesure de le faire en proposant un service fiable et de qualité aux communautés locales. L’accélération de la transition de sa flotte vers l’achat d’ATR de dernière génération est une démonstration manifeste de la solide stratégie commerciale d’Afrijet et de son engagement en faveur d’une aviation durable».

Entreprise gabonaise née en 2005 à Libreville, Afrijet est devenue en 2019 la première compagnie aérienne de la zone CEMAC. Acteur historique du charter, la compagnie a développé́ un réseau de transport aérien régulier régional depuis octobre 2016. Certifiée IOSA depuis février 2020, Afrijet emploie 250 salariés au Gabon, au Congo, au Cameroun, au Tchad, à Sao Tomé, en Guinée équatoriale et au Bénin. Et opère une flotte de 6 turbopropulseurs du constructeur européen ATR. Afrijet attache un prix important aux valeurs de sécurité́, de fiabilité́ et de ponctualité́, qui en ont fait sa marque de fabrique dans le monde du transport aérien africain.

ATR est le premier constructeur mondial d’avions régionaux. Ses avions ATR 42 et 72 sont les plus vendus sur le segment du marché des avions de moins de 90 sièges. La vision unificatrice des employés de l’entreprise est d’aider chacun, où qu’il soit dans le monde, à se connecter et à se développer de manière responsable. Grâce à l’efficacité de la technologie des turbopropulseurs et à l’accent mis par l’entreprise sur l’innovation continue, les avions ATR ouvrent plus de 100 nouvelles routes en moyenne chaque année. Ils consomment jusqu’à 40% de carburant en moins et émettent jusqu’à 40% de CO2 de moins que les jets régionaux. Au regard de l’ensemble de ces raisons, les avions ATR ont été choisis par près de 200 entreprises dans 100 pays du monde entier. ATR est une joint-venture entre Airbus et Leonardo.

 Afriquinfos

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés